Sao Tomé-et-Principe

S.E. M. Manuel Salvador dos Ramos, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2010 (65e session)

Statement Summary: 

M. MANUEL SALVADOR DOS RAMOS, Ministre des affaires étrangères et des communautés de Sao Tomé-et-Principe, a appelé au renforcement du rôle des Nations Unies en matière de prévention et de règlement des conflits, de promotion de la paix et de l’appui au développement.  Cela suppose, selon lui, une réforme du Conseil de sécurité.  Le Ministre a engagé la communauté internationale à faire pression sur les parties concernées par le conflit au Sahara occidental à poursuivre sur la voie du dialogue.  Il a également souligné que le conflit israélo-palestinien représentait potentiellement un risque d’embrasement pour tout le Moyen-Orient et une menace à la paix et la sécurité mondiales.  À cet égard, son pays encourage la reprise récente du dialogue entre Palestiniens et Israéliens, et salue l’engagement personnel du Président américain Barack Obama en vue de trouver une solution permanente à ce conflit.  En tant que pays disposant d’un long littoral, Sao Tomé-et-Principe est directement concerné par les nouvelles menaces internationales comme la piraterie, le crime transnational et le trafic de drogues.  Par conséquent, le pays accorde un intérêt particulier aux organisations régionales et aux mécanismes de prévention et de gestion des conflits pour assurer la paix et la sécurité en Afrique centrale. 

En tant que petit État insulaire en développement, Sao Tomé-et-Principe milite en faveur d’un nouvel accord sur le commerce international équitable et pour la signature d’une Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.  Il a également appelé à un esprit nouveau de partenariat en matière de développement, et à des efforts renouvelés en termes d’aide publique au développement.  Le Ministre a rappelé que son pays avait enregistré des progrès notables en termes d’éducation et de santé, y compris une baisse de la mortalité infantile et de la prévalence du VIH/sida et du paludisme.  Il a cependant reconnu que beaucoup restait à faire pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD).  Pour avoir d’ores et déjà subi les conséquences néfastes des changements climatiques sur la production agricole et, partant, sur la sécurité alimentaire, le Gouvernement de Sao Tomé-et-Principe espère pouvoir compter sur la collaboration de la communauté internationale et des organismes spécialisés des Nations Unies, a-t-il déclaré.

 


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. Urbino José Gonçalves Botelho
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Evaristo do Espirito Santo Carvalho
    Président
  • S.E. M. Patrice Emery Trovoada
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Salvador Dos Ramos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Gabriel Arcanjo Ferreira Da Costa
    Premier Ministre
  • S.E. M. Carlos Filomeno Agostinho Das Neves
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Patrice Emery Trovoada
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Salvador Dos Ramos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Fradique Bandeira melo de Menezes
    Président