Guinée Bissau

S.E. M. Malam Bacai Sanhá, Président

25 septembre 2010 (65e session)

Guinea-Bissau
Statement Summary: 

M. MALAM BACAI SANHÁ, Président de la Guinée-Bissau, a déclaré que la dignité humaine trouvait sa place dans les efforts de paix et de développement.  Il a dit son admiration de l’ONU pour l’esprit d’altruisme qui caractérise ses missions de maintien de la paix.  Il a indiqué que la Guinée-Bissau fêtera, le 24 septembre prochain, le trente-septième anniversaire de son indépendance.  Il y a moins d’un an, a-t-il rappelé, le pays a été frappé par des actes violents.  M. Sanhá a remercié la communauté internationale pour avoir soutenu les élections libres, justes et transparentes et les efforts de réforme de l’administration publique, sans oublier le soutien au budget de l’État.  Malheureusement, cette tendance positive a été contrastée par des événements violents du 1er avril 2010.  La réforme des secteurs de la défense et de la sécurité est extrêmement urgente et délicate.  Le Président bissau-guinéen a souligné le caractère exceptionnel des 80 000 îles et récifs que possède la Guinée-Bissau.  Il a regretté cependant que son pays n’ait pas les moyens de contrôler ces îles.  Il a affirmé que son peuple était fier et déterminé à mettre un terme à la situation actuelle, en consolidant la paix et le développement.  « Si la situation de la Guinée-Bissau est grave, a-t-il assuré, nous n’avons jamais confondu nos problèmes internes avec ceux de nos voisins. »

En cette période difficile, le Président de la Guinée-Bissau a appelé la communauté internationale, notamment l’UNESCO et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à aider son pays à protéger les 15% de son territoire qui est une zone naturelle protégée.  Il a appelé à la solidarité internationale pour faire face aux conséquences des changements climatiques en cette année de la biodiversité.  Il a particulièrement salué la contribution de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) -actuellement présidée par l’Angola-, en particulier du Brésil et du Portugal qui n’ont jamais cessé d’attirer l’attention du monde sur la situation de la Guinée-Bissau.  Il a salué également l’esprit de partenariat et de collaboration dont ont fait preuve le Sénégal, la Lybie, la Chine, la France, Cuba, les États-Unis, l’Algérie, le Maroc, l’Afrique du Sud et d’autres, sans oublier la contribution de l’Union européenne, de l’Union africaine, de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et des Nations Unies dans le cadre des travaux du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS).  Le Président a précisé que son pays avait connu un taux de croissance de 2,7 et 3,5% respectivement en 2007 et 2009.  Citant l’impact de la crise, il a indiqué que l’augmentation des prix internationaux et des produits de base s’est traduit par une inflation de 10% dans son pays.  En 2008, le Gouvernement a conclu un programme du FMI pour les pays sortant de conflit. Le 7 mai 2010, le Fonds monétaire international (FMI) a conclu un nouvel accord triennal avec la Guinée-Bissau qui portera sur l’exercice 2010-2012.  Il a déclaré que les évaluations de la Banque mondiale et du FMI démontrent la qualité des efforts de la Guinée-Bissau pour mettre de l’ordre dans ses finances publiques.  Au niveau international, il a salué les efforts de paix au Moyen-Orient en précisant que l’appartenance de la Guinée-Bissau à l’Alliance des civilisations s’appuie sur des objectifs de paix.  Il a demandé une représentation plus équitable du monde dans les organisations internationales, en souhaitant que le continent africain y trouve enfin la place qu’il mérite.


Source

Déclaration

Sessions précédentes

  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. Umaro Sissoco Embaló
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Mário Vaz
    Président
  • S.E. M. João Soares Da Gama
    Représentant permanent
  • S.E. M. Domingos Simões Pereira
    Premier Ministre
  • S.E. M. Manuel Serifo Nhamadjo (Interim President)
    Présidente de transition
  • S.E. M. Carlos Gomes Júnior
    Premier Ministre
  • S.E. M. Carlos Gomes Junior
    Premier Ministre