Sri Lanka

S.E. M. Maithripala Sirisena, Président

25 septembre 2018

Statement Summary: 

M. MAITHRIPALA SIRISENA, Président du Sri Lanka, s’est félicité des progrès que son pays a enregistrés ces trois dernières années et demi.  Arrivé à la tête de la présidence en janvier 2015, « à une époque où les pouvoirs du Président étaient excessifs, comparables à ceux d’un Empereur », le Chef de l’État a dit avoir pris l’initiative de transférer les pouvoirs au Parlement, tout en prenant des mesures pour consolider la démocratie, les droits de l’homme et les libertés fondamentales, sans oublier la liberté de la presse et l’indépendance de la justice.  Sri Lanka n’est plus le pays qu’il était il y a trois ans et demi, a assuré le Président. 

S’agissant de la politique internationale, il s’est attardé sur la question des réfugiés, une question complexe qui exige des efforts renforcés.  Une meilleure attention doit aussi être accordée à la cause palestinienne que le Sri Lanka appuie sans réserve.  Le Président s’est également attardé sur l’impact de la pauvreté dans le monde.  Il a appelé les Nations Unies à s’impliquer davantage contre un fléau qui affecte des centaines de millions de personnes dans le monde et exacerbé par les inégalités sociales, la mauvaise répartition des richesses et les changements climatiques.  Le trafic d’armes, de drogues ou de faux médicaments sont les autres fléaux qu’a dénoncés le Président, lequel a dit avoir apprécié l’appel lancé hier par le Président Donald Trump contre la drogue.  Il a aussi salué l’Accord de Paris que son pays a dûment ratifié. 

Sri Lanka, a conclu le Président, savoure aujourd’hui après 30 ans de conflit, une transformation impressionnante, favorisant la réconciliation nationale et la prévention d’un autre conflit.  Le pays, qui a vaincu l’une des organisations terroristes les plus dangereuses au monde, demande, 10 ans après le rétablissement, qu’on le regarde sous un autre angle.  Mon pays, s’est enorgueilli le Président, vit aujourd’hui dans la paix avec une prospérité économique pointant à l’horizon.  Laissez-nous, a-t-il plaidé, résoudre nos problèmes nous-mêmes.  Nous acceptons la coopération internationale mais nous refusons toute influence extérieure.  Laissez-nous la marge de manœuvre nécessaire.  C’est notre droit, un droit qui doit être respecté, a ajouté le Président dont l’objectif ultime est de faire disparaître la peur et la suspicion entre les différents groupes ethniques de son pays.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Maithripala Sirisena
    Président
  • S.E. M. Mahi nda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Gamini Lakshman Peiris
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Mahinda Rajapaksa
    Président
  • S.E. M. Ratnasiri Wickramanayake
    Premier Ministre