Bangladesh

S.E. Mme Sheikh Hasina, Premier Ministre

21 septembre 2017 (72e session)

Bangladesh
Statement Summary: 

SHEIKH HASINA, Premier Ministre du Bangladesh, a déclaré qu’elle arrivait à l’Assemblée générale le cœur lourd, après avoir vu les Rohingya du Myanmar affamés et désespérés qui ont trouvé refuge à Cox’s Bazar, au Bangladesh.  Ce peuple déplacé de force fuit un « nettoyage ethnique » dans son propre pays, où il vit depuis des siècles, s’est-elle indignée.  Elle a dit ressentir leur peine, elle qui, avec sa jeune sœur, a elle-même été refugiée pendant six ans après l’assassinat de son père, le Père de la nation du Bangladesh, Bangabandhu sheikh Mujibur Rahman, en 1975.

Le Bangladesh accueille actuellement plus de 800 000 Rohingya du Myanmar déplacés de force, a précisé Mme Hasina.  Les atrocités et les violations des droits de l’homme perpétrées dans l’État de Rakhine ont aggravé une fois de plus la situation à la frontière entre le Bangladesh et le Myanmar, a-t-elle déploré. D’après l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 430 000 Rohingya sont arrivés au Bangladesh au cours des trois dernières semaines.  Elle s’est dite « horrifiée » de voir que les autorités du Myanmar posent des mines terrestres le long de leurs frontières pour empêcher les Rohingya de retourner au Myanmar. 

Le Premier Ministre a appelé l’ONU et la communauté internationale à prendre des mesures immédiates et efficaces pour trouver une solution permanente à la crise prolongée des Rohingya.  À cet égard, elle a exhorté le Myanmar à cesser la violence et la pratique du nettoyage ethnique une fois pour toutes, avant d’engager le Secrétaire général de l’ONU à dépêcher immédiatement une mission d’établissement des faits au Myanmar.  Elle a appelé à ce que tous les citoyens, quelle que soit leur religion ou leur ethnie, soient protégés au Myanmar et a suggéré, à cette fin, que des « zones sécurisées » soient créées au Myanmar sous la supervision de l’ONU.  Elle a également réclamé la garantie du retour durable de tous les Rohingya déplacés de force dans leur foyer au Myanmar, le pleine application, immédiate et inconditionnelle, des recommandations du rapport de la Commission Kofi Annan.

Mme Hasina a ensuite annoncé deux contributions de 100 000 dollars au Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix et au Fonds d'affectation spéciale en faveur des victimes d’exploitation et d’atteintes sexuelles respectivement.  En tant qu’important pays fournisseur de contingents et de personnel de police, le Bangladesh souligne en outre l’importance de maintenir l’efficacité et la crédibilité des opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Poursuivant son intervention, le Premier Ministre a condamné le terrorisme sous toutes ses formes et a dénoncé l’utilisation de la religion pour justifier l’extrémisme violent.  Elle a expliqué avoir impliqué les familles, les femmes, les jeunes, les médias et les dirigeants religieux au niveau communautaire pour contrecarrer la propagation de l’extrémisme violent au Bangladesh.  À ce sujet, elle a lancé un nouvel appel: « Arrêtez de fournir des armes aux terroristes; arrêter de financer le terrorisme; réglez pacifiquement tous les différends internationaux ».  Elle a également prié l’ONU de se pencher sur les menaces émanant du cyberspace.

Par ailleurs, Mme Hasina a qualifié l’Accord de Paris de « flambeau de l’espoir pour la justice climatique ».  Le Bangladesh, a-t-elle rappelé, a enregistré des résultats exemplaires en matière de résilience face aux inondations et autres catastrophes naturelles.  Dans le cadre du développement durable, elle s’est engagée à faire du Bangladesh un pays à revenu intermédiaire d’ici à 2021 et un pays développé d’ici à 2041.

 


Source

---------------

Droit de réponse (21 septembre 2017)

Exerçant son droit de réponse, le représentant du Pakistan a répondu à Bangladesh.

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes