Zimbabwe

S.E. M. Emmerson Dambudzo Mnangagwa, Président

22 septembre 2022

Résumé de la déclaration: 

M. EMMERSON DAMBUDZO MNANGAGWA, Président du Zimbabwe, a déclaré que face à la « triple crise des C », COVID-19, conflits et changements climatiques, la communauté internationale doit renforcer le multilatéralisme et la solidarité.  Il a souhaité que les leçons de la pandémie inspirent l’Assemblée générale afin qu’elle déploie des capacités multidimensionnelles qui permettraient de soutenir la réponse collective aux futures pandémies et à d’autres défis.  Il a indiqué qu’en dépit des sanctions économiques illégales qui frappent le Zimbabwe, le pays a pu lutter efficacement contre la pandémie de COVID-19 en s’appuyant sur ses ressources internes et ses capacités.

Le Président du Zimbabwe a assuré que le pays entend mettre fin à la pauvreté et la faim.  À cet effet, a-t-il précisé, le Gouvernement a fourni des intrants agricoles, des équipements et un soutien technique en faveur des agriculteurs.  Ces mesures ont permis de réaliser la sécurité alimentaire nationale, même si à la moitié de l’année 2022, la sécheresse et les cyclones tropicaux ont réduit la performance du secteur agricole national.  Dans ce contexte, le Président a déploré le fait que le financement climatique reste inadéquat, ce qui ne donne pas des coudées franches aux pays en développement pour assurer leur transition vers des sources d’énergies renouvelables.  Il a expliqué également que, pour réduire la dépendance du secteur agricole aux pluies, le Gouvernement a établi un programme visant à augmenter le nombre de barrages dédiés à l’irrigation.  Des projets dans le domaine des infrastructures sont d’ailleurs menés pour les barrages, les routes et les usines de production d’énergie, qui ont élargi les capacités économiques du pays, tout comme sa productivité.

Par ailleurs, M. Mnangagwa a dénoncé un système financier international injuste.  De même, le commerce international, sous l’égide de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), demeure largement injuste à l’égard des pays en développement, a-t-il ajouté, en voyant dès lors la zone de libre-échange africaine comme une panacée pour le continent.  Pour ce qui est du Zimbabwe, les citoyens bâtissent le pays « pierre par pierre », avec le soutien des amis et partenaires, et ce, malgré les effets néfastes des sanctions illégales qui freinent le progrès du pays.  Le Président a affirmé que le Zimbabwe est un pays pacifique qui entend être « ami de tous et ennemi de personne ».   


Source

Déclaration

Vidéo

Pour changer de langue, veuillez ouvrir la vidéo en grand et cliquer sur les notes de musique en bas de l'écran.



Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes