Portugal

S.E. M. Marcelo Rebelo de Sousa, Président

26 septembre 2018 (73e session)

Statement Summary: 

M. MARCELO REBELO DE SOUSA, Président du Portugal, a dit ne pas comprendre et a déploré le « tropisme unilatéral » et le désintérêt envers les organisations internationales.  Selon lui, cette attitude s’apparente à une « myopie politique » qui pourrait faire répéter les erreurs commises il y a un siècle environ.  Ainsi, maintenir le statu quo reviendrait à appauvrir le multilatéralisme.  Cela multiplierait les risques, les conflits et la violation des droits de l’homme et de la dignité humaine.  De même, ne pas réformer le Conseil de sécurité, par le biais d’un consensus, reviendrait à ignorer la géopolitique du XXIe siècle qui requiert au moins la présence du continent africain, du Brésil et de l’Inde au sein de cet organe.

Il a ensuite exprimé le soutien du Portugal au pacte mondial sur les migrations qui sera bientôt adopté au Maroc, promettant également que le Portugal allait continuer d’accepter les migrants, les réfugiés et autres déplacés.  Il a à ce propos rappelé que l’ancien Président du pays, M. Jorge Sampaio, avait lancé la « plateforme mondiale pour les étudiants syriens ». 

M. Rebelo De Sousa a expliqué qu’il existe en ce moment deux visions du monde.  Une vision axée sur le court terme, qui est unilatérale, protectionniste et populiste, et donc peu tournée vers le multilatéralisme et le développement durable.  Par contre, l’autre vision du monde, celle que partage le Portugal, est celle du multilatéralisme: elle est ouverte et favorable à une gouvernance mondiale; elle est engagée en faveur du développement durable; elle respecte les droits de l’homme.  Le Président a toutefois confiance qu’à moyen ou long terme, cette seconde vision prévaudra, un peu comme elle a prévalu dans l’Union européenne, ce qui a permis à l’Europe de connaître la plus longue période de paix de l’histoire récente, et des hauts niveaux de bien-être et de protection sociale. 

En cette année de commémoration du soixante-dixième anniversaire de l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, le Président du Portugal a dit que c’est le moment approprié pour un consensus sur l’adoption d’une résolution biennale à l’Assemblée générale sur un moratoire sur la peine de mort.  Il a également salué les vertus de la résolution pacifique des conflits à travers le monde en citant quelques exemples.  Il a enfin affirmé que « le bon sens demande qu’il y ait une reprise des négociations entre Palestiniens et Israéliens » pour arriver à une solution à ce conflit.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. António Luís Santos da Costa
    Premier Ministre
  • S.E. M. Marcelo Rebelo de Sousa
    Président
  • S.E. M. Aníbal António Cavaco Silva
    Président
  • S.E. M. Rui Machete
    Ministre d'État
  • S.E. M. Rui Machete
    Ministre d'État
  • S.E. M. José Filipe Moraes Cabral
    Représentant permanent
  • S.E. M. Pedro Passos Coelho
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Socrates
    Premier Ministre
  • S.E. M. João Gomes Cravinho
    Secrétaire aux Affaires étrangères