Mozambique

S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi, Président

25 septembre 2018

Statement Summary: 

M. FILIPE JACINTO NYUSI, Président du Mozambique, a rendu hommage à la mémoire de l’ancien Secrétaire général M. Koffi Annan, ainsi qu’au Secrétaire général António Guterres pour sa volonté réformatrice.  Fervent soutien du multilatéralisme, il s’est déclaré conscient du rôle de premier plan des Nations Unies dans la résolution pacifique des différends, la conclusion d’accords comme l’Accord de Paris sur les changements climatiques ou encore la protection des droits de l’homme.  Il a en outre souligné le rôle de premier plan joué par les Nations Unies dans le développement durable.

« Les Nations Unies sont un forum où les objectifs communs sont respectés », a-t-il déclaré.  Il a appuyé les efforts du Secrétaire général pour réformer le système des Nations Unies dans le but de répondre aux nouveaux défis qui se présentent.  À cet égard, M. Nyusi a loué la méthode utilisée par le Secrétaire général et appelé de ses vœux une réforme du Conseil de sécurité, sans laquelle sa capacité d’action serait réduite.  « Ces réformes permettront de veiller à ce que les Nations Unies gardent leur pertinence aux yeux de tous. »

Le Mozambique, a poursuivi le Président, s’est engagé à un dialogue constructif pour bâtir une paix durable qui favorise la réconciliation et le développement économique.  « Je me suis personnellement engagé en faveur de la paix », a-t-il souligné, tout en déplorant que son pays continue d’être le terrain de conflits, « car des armes sont vendues illégalement ».  Il a indiqué qu’en juillet 2018, un amendement à la Constitution a introduit une certaine décentralisation qui a permis d’engager le processus de désarmement.  « De nombreux partis politiques vont participer à des élections générales, ce qui prouve que le Mozambique est du côté de la démocratie », s’est-il félicité.  Le Président a saisi l’occasion pour remercier la communauté internationale pour son soutien.  « Nous sommes déterminés à vivre en paix, mais la criminalité organisée trouble la tranquillité dans certains districts ».  Tout en rappelant que le droit le plus fondamental de la personne est le droit à la vie, il a souligné que son pays a besoin d’aide.

En ce qui concerne les changements climatiques, M. Nyusi a rappelé que le Mozambique a adopté une loi sur la biodiversité et entrepris de protéger les énergies naturelles et la gestion durable des écosystèmes.  Il a lancé un appel à la contribution internationale pour renforcer les capacités dans ce domaine.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Antonio Gumende
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi
    Président
  • S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi
    Président
  • S.E. M. Oldemiro Marques Balói
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Armando Emílio Guebuza
    Président
  • S.E. M. Oldemiro Marques Balói
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Armando Emilio Guebuza
    Président
  • S.E. M. Oldemiro Marques Balói
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Oldemiro Marques Baloi
    Ministre des affaires étrangères