Lettonie

S.E. M. Edgars Rinkēvičs, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2018 (73e session)

Latvia
Statement Summary: 

M. EDGARS RINKĒVIČS, Ministre des affaires étrangères de la Lettonie, s’est réjoui que cette session coïncide avec la célébration du centenaire de son pays, en se remémorant les remarquables changements produits il y a 100 ans, avec la fin de la Première Guerre mondiale, l’effondrement des empires et le remaniement de la carte politique de l’Europe.  Cependant, a-t-il tempéré, les insuffisances de la Société des nations (SDN) fut l’une des principales raisons qui conduit la Lettonie à perdre son indépendance pendant un temps.  Citant notamment l’occupation de l’Union soviétique, et le régime de terreur et de violations graves des droits de l’homme, il a regretté que la Fédération de Russie ne reconnaisse toujours pas ces faits historiques bien établis.  Il a appelé ce pays le faire et à condamner les actions de l’Union soviétique.  Depuis la restauration de son indépendance, la Lettonie plaide pour le respect du droit international et des droits de l’homme, a-t-il ajouté.

Les Nations Unies ont été créés non seulement pour préserver les générations du fléau de la guerre mais aussi pour respecter les obligations consacrées dans le droit international, notamment le droit de la femme et de l’enfant, a fait remarquer le Ministre en demandant que l’ONU fasse respecter ces valeurs dans n’importe quelle situation: en Syrie, au Myanmar, et aussi « en Crimée où les Tatars sont persécutés par les autorités russes ».  Cette année, nous célébrons la Déclaration universelle des droits de l’homme, a-t-il rappelé indiquant que la sécurité ne saurait être une réalité sans le respect des droits de l’homme et la liberté.

M. Rinkēvičs a, à cet égard, exhorté la Fédération de Russie à « libérer le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov détenu illégalement et les 64 prisonniers politiques ukrainiens, y compris le journaliste Roman Sushchenko ».  De même, la Lettonie ne reconnaîtra pas l’annexion illégale de la Crimée, a-t-il ajouté.  Il a appelé, en outre, le Myanmar à libérer les deux journalistes de Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo.  Pour renforcer le rôle de l’ONU, des efforts doivent être entrepris pour le respect des objectifs et principes de la Charte des Nations Unies, a conclu le Ministre en appelant l’Organisation à mener de sérieuses réformes pour être à la hauteur des exigences du XXIe siècle.  Il faut renforcer la légitimité du Conseil de sécurité, a-t-il exigé, en lui donnant une meilleure représentativité.  Il a, enfin, rappelé que le développement durable ne peut être réalisé sans le renforcement des droits de l’homme à travers le monde.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes