Congo

S.E. M. Jean-Claude Gakosso, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2018

Congo
Statement Summary: 

M. JEAN-CLAUDE GAKOSSO, Ministre des affaires étrangères du Congo, a constaté que « le monde était entré dans une nouvelle période d’incertitudes et de turpitudes ».  S’insurgeant contre la crise migratoire et « ces milliers de vies humaines, souvent jeunes, englouties dans les profondeurs de la Méditerranée » et le « sort tragique d’un continent qui se dépeuple », il a exhorté la communauté internationale à agir.

Indiquant qu’« œuvrer à la construction et la préservation de la paix dans le monde était une exigence morale », il a assuré que c’est cette exigence morale qui guidait l’action de son gouvernement.  Dans cette optique, le Congo, en assurant de front la présidence de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs et la présidence du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba, est quasiment devenu, selon le Ministre, « le siège de la palabre africaine ».

Se félicitant des évolutions survenues en République démocratique du Congo, pays voisin appelé à choisir de nouveaux dirigeants d’ici à la fin de l’année, M. Gakosso a salué la décision du Président Joseph Kabila de ne pas postuler à sa propre succession et a invité « toutes les parties et tous les acteurs à consolider le dialogue, à privilégier la concertation et à prôner la pondération ».  Inquiet en revanche de la recrudescence de la violence armée en République centrafricaine (RCA), le Congo appelle les groupes rebelles à intégrer le processus de paix conduit par le Président Touadéra avec l’appui du Panel de l’Initiative africaine et le soutien des autres entités facilitatrices. 

Concernant la situation intérieure, M. Gakosso a rappelé la signature d’un cessez-le-feu le 23 décembre 2017 et le retour à la paix dans le sud du pays, dans le département du Pool.  Il a salué l’accompagnement offert par les Nations Unies, notamment « dans la mise en place rapide du financement du programme de désarmement, démobilisation et réinsertion des anciens combattants ».

Concernant la préservation de l’environnement, le Ministre a réitéré son soutien à l’Accord de Paris et appelé « mécènes et donateurs, philanthropes et amis de la nature » à soutenir financièrement son pays pour protéger les forêts du bassin du Congo.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Jean-Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Claude Gakosso
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou Nguesso
    Président
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Ikouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Basile Kouebe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Sassou-Nguesso
    Président