Timor-Leste

S.E. Mme Maria Helena Pires, Représentant permanent auprès de l’ONU

25 septembre 2017

S.E. MmeMaria Helena Pires

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme MARIA HELENA LOPES DE JESUS PIRES (Timor-Leste), a rappelé que son pays fêtait le quinzième anniversaire de la restauration de son indépendance cette année, 15 années marquées par un partenariat avec l’ONU et d’autres acteurs du développement qui ont permis d’enregistrer des résultats importants et « inspirants », des résultats « que peu de gens pensaient possibles ».  L’espérance de vie est passée de 60 à 68 ans; le paludisme a été quasiment éradiqué; et le nombre de médecins est passé de 19 à 1 000 grâce à la coopération avec Cuba.  De plus, le taux de scolarisation se situe aujourd’hui à près de 100% et la construction de nouvelles écoles est en cours.  Ces progrès ont permis de faire passer l’index de développement humain du Timor-Leste de 0.375 en 2002 à 0.610 aujourd’hui.

Pour ce qui est de l’intégration internationale, la représentante a expliqué que, maintenant que la consolidation de la paix et la réconciliation ont été possibles au plan national, le Timor-Leste cherche à renforcer ses relations avec les pays voisins de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN), une association à laquelle il souhaite adhérer.  L’intégration régionale du pays est la pierre angulaire de sa politique étrangère, a-t-elle précisé.

Le Timor-Leste s’investit également dans la mise en place des meilleures conditions pour son développement économique et social, a assuré Mme Pires.  L’objectif du plan de développement national est d’amener le Timor-Leste au rang de pays à revenu intermédiaire d’ici à 2030 et d’éliminer la pauvreté en optant sur une économie diversifiée qui ne dépende pas du pétrole.  Le pays met un accent particulier sur la qualité de ses institutions, une idée qu’il a défendue pour être incorporée dans les objectifs de développement durable.  Insistant sur le lien indéniable entre développement et institutions solides, la représentante a souligné l’importance des relations des pays fragiles avec les partenaires de développement et du bon fonctionnement de la coopération bilatérale et multilatérale.

Fort de sa propre expérience, le Timor-Leste est un fervent défenseur du multilatéralisme.  Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 est un autre exemple du potentiel du multilatéralisme pour améliorer la planète et le bien être de sa population, a ajouté la représentante.  Elle a également réaffirmé l’attachement de son pays à la lutte contre les changements climatiques, et a indiqué avoir d’ores et déjà ratifié l’Accord de Paris.  À cet égard, elle a insisté sur la responsabilité collective de tous les États en vue de protéger la planète des risques liés aux changements climatiques et pour coordonner la réponse aux vulnérabilités là où cela s’impose.  Parmi les autres priorités de son gouvernement, Mme Pires a cité la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, de même que la participation des femmes au développement du pays, celles-ci représentant un tiers du Parlement national.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Rui Maria de Araújo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Rui Maria De Araújo
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kay Rala Xanana GUSMÃO
    Premier Ministre
  • S.E. M. Taur Matan Ruak
    Président
  • S.E. M. Kay Rala Xanana Gusmão
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kay Rala Xanana Gusmão
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Ramos-Horta
    Président
  • S.E. M. Zacarias Albano Da Costa
    Ministre des affaires étrangères