Portugal

S.E. M. António Luís Santos da Costa, Premier Ministre

20 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. ANTÓNIO LUÍS SANTOS DA COSTA, Premier Ministre du Portugal, a commencé par présenter ses condoléances et exprimer sa solidarité au peuple et au Gouvernement du Mexique, après les évènements tragiques d’hier.  Je suis profondément ému, a-t-il poursuivi, de m’adresser à cette Assemblée en présence du premier Secrétaire général de nationalité portugaise.

« Réformer l’architecture de la paix et de la sécurité de l’ONU est une absolue priorité », a-t-il déclaré.  À ce propos, il a attiré l’attention sur le monde lusophone, qui dénombrera, au milieu du siècle, plus de 400 millions de locuteurs et sur le fait que de nombreux pays membres de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP) souhaitent que le portugais figure parmi les langues officielles des Nations Unies.

Promouvoir la paix et la sécurité va de pair avec la promotion du développement, a prévenu le Premier Ministre.  Les deux dimensions sont complémentaires et se renforcent l’une l’autre.  Pour cette raison, la médiation diplomatique sur laquelle le Secrétaire général met à juste titre l’accent, et les opérations de maintien de la paix dans les zones de conflit exigent aussi un appui humanitaire, une coopération au développement et le renforcement des capacités institutionnelles des pays et peuples affectés.  Une des priorités « les plus claires » de la politique étrangère du Portugal est la participation aux opérations de maintien de la paix et au renforcement des institutions dans le cadre des Nations Unies.  En tant que pays européen de l’Atlantique, qui a su préserver des liens culturels et historiques profonds avec l’Afrique, le Portugal accorde une attention particulière aux partenariats entre les deux continents. 

Le premier Sommet Union européenne (UE)/Afrique de 2000 a eu lieu sous la présidence portugaise, a rappelé le Premier Ministre.  Le cinquième Sommet, qui se tiendra en novembre 2017 à Abidjan, doit être l’occasion de définir aux mieux les priorités du Partenariat stratégique entre l’Afrique et l’Union européenne, et le thème choisi « la jeunesse », permettra de trouver l’approche intégrée tant recherchée pour s’attaquer aux questions de l’éducation, de l’emploi, des dynamiques démographiques, de la croissance économique, de l’égalité entre les sexes et de la participation civique.  Si le continent africain avance, il reste beaucoup d’obstacles à surmonter, a reconnu le Premier Ministre, avant de donner les exemples de la participation du Portugal aux efforts internationaux qu’il s’agisse des opérations de maintien de la paix, de la lutte contre la piraterie ou encore de la protection du commerce international. 

Le Premier Ministre a défendu une « diplomatie des droits de l’homme » et a attiré l’attention sur la Plateforme mondiale pour les étudiants syriens, une initiative de l’ancien Président du Portugal, M. Jorge Sampaio, pour garantir l’accès des jeunes syriens à l’enseignement supérieur, ce qui est « un droit universel ».  Il a invité tous les pays à rejoindre cette initiative et à appuyer le Mécanisme de réaction rapide pour l’enseignement supérieur.  Poursuivant sur les changements climatiques, le Premier Ministre a promis que son pays se conformera à l’engagement volontaire de l’Union européenne à réduire de 40% ses émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030 et contribuera au Fond vert pour le climat. 

Si tous les 17 objectifs du Programme 2030 sont extrêmement importants, le Portugal, en raison de son histoire, est tout particulièrement attaché à l’objectif 14 sur la protection des océans.  La semaine dernière, le pays a d’ailleurs accueilli une autre « Réunion sur les océans » avec pour thème « L’océan et la santé humaine », après avoir été cofacilitateur, avec Singapour, des négociations sur le document final de la Conférence des Nations Unies sur les océans.  Le Premier Ministre a d’ailleurs réitéré l’intention de son pays d’accueillir la Conférence de suivi en 2020 et estimé que les Nations Unies devraient, dès 2018, lancer les négociations sur un nouvel instrument juridiquement contraignant pour la conservation et l’utilisation durables de la biodiversité marine au-delà des limites de la juridiction nationale.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Marcelo Rebelo de Sousa
    Président
  • S.E. M. Marcelo Rebelo de Sousa
    Président
  • S.E. M. Aníbal António Cavaco Silva
    Président
  • S.E. M. Rui Machete
    Ministre d'État
  • S.E. M. Rui Machete
    Ministre d'État
  • S.E. M. José Filipe Moraes Cabral
    Représentant permanent
  • S.E. M. Pedro Passos Coelho
    Premier Ministre
  • S.E. M. José Socrates
    Premier Ministre
  • S.E. M. João Gomes Cravinho
    Secrétaire aux Affaires étrangères