Mali

S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita, Président

19 septembre 2017

S.E. M.Ibrahim Boubacar Keita

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. IBRAHIM BOUBACAR KEITA, Président du Mali, a tout d’abord parlé de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, indiquant que depuis la mise en œuvre de celui-ci, la situation générale dans son pays a connu des progrès « fort appréciables ».  Il a notamment fait savoir que les autorités intérimaires et les collèges transitoires sont opérationnels dans cinq régions du nord du Mali, se réjouissant également de la « dynamique actuelle » qui vise le retour définitif de l’administration à Kidal, grâce aux efforts conduits par les Maliens avec la facilitation de la MINUSMA, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali.  Il a aussi signalé que son gouvernement travaille à stabiliser la situation sécuritaire dans les régions du centre du pays, où existe « un nouveau front à sécuriser et à pacifier ».  Des mesures importantes ont été prises dont la mise en œuvre est en cours, a-t-il indiqué.

M. Keita a reconnu que l’insécurité au Mali et au Sahel représente une menace réelle pour la paix et la sécurité internationales, dénonçant notamment le terrorisme, l’extrémisme violent, le trafic de drogues, d’armes et de personnes.  « Aucun pays ne peut, seul, faire face à ces menaces transfrontalières », a-t-il déclaré, se félicitant de la création du G5 Sahel, qui réunit le Mali, le Burkina-Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.  Le G5 Sahel a notamment mis en place une Force conjointe, dont les premières opérations devraient débuter en octobre 2017, a indiqué le Président malien qui s’est toutefois préoccupé du financement de cette Force.  Il a ensuite invité les pays amis et organisations internationales à la Conférence internationale de planification des contributions à la Force, prévue en décembre 2017 à Bruxelles.

« Cette bataille est une digue.  Si elle devait céder, ce serait un malheur pour le monde entier », a-t-il insisté, en appelant aussi à du soutien dans les domaines de l’équipement des bataillons, du renforcement des capacités logistiques et de la lutte contre les engins explosifs improvisés.  Il a aussi fait savoir que le G5 Sahel accorde une grande priorité aux questions du développement et a invité la communauté internationale à soutenir le Programme d’investissement prioritaire du G5 Sahel.

Au cours de son intervention, le Président du Mali a également abordé les questions du développement durable et des changements climatiques, pour s’attarder ensuite sur la question des migrations.  Il a appelé à trouver « collectivement » des solutions idoines à la tragédie humaine dans la Méditerranée et dans le désert, « le plus grand scandale du XXIe siècle ».  Il a aussi indiqué que le Mali, qui est à la fois un pays de départ, de transit et de destination de migrants, s’est doté d’une politique nationale de migration en vue d’un meilleur encadrement de la migration. 

M. Keita a par ailleurs fait part de sa préoccupation face à la tendance à la réduction du budget des opérations de maintien de la paix de l’ONU, « au moment où les défis sécuritaires dans le monde requièrent plutôt un renforcement des moyens et des capacités des missions de paix ».  Il a appelé à adapter les opérations de maintien de la paix à l’évolution drastique qu’a connu leur environnement en raison, notamment, des menaces liées aux attaques asymétriques.  Il a aussi jugé nécessaire de les doter de mandats « réalistes et réalisables ».
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keita
    Président
  • S.E. M. Ibrahim Boubacar Keïta
    Président
  • S.E. M. Modibo Diarra
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Cissé Mariam Kaïdama Sidibé
    Premier Ministre
  • S.E. M. Moctar Ouane
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Oumar Daou
    Chairman of the Delegation