Malawi

S.E. M. Arthur Peter Mutharika, Président

20 septembre 2017 (72e session)

Statement Summary: 

M. ARTHUR PETER MUTHARIKA, Président de la République du Malawi, a souligné que l’élimination de la pauvreté et la recherche de la prospérité dans le monde doivent se fonder sur l’élévation du potentiel des peuples.  Aucune communauté ne peut prendre de l’élan sur le plan socioéconomique sans que sa population soit autonomisée pour orienter son propre agenda pour le développement, d’où l’importance d’investir dans le capital humain, a-t-il indiqué.

Après avoir appelé à une action concertée de la part de tous les États Membres, M. Mutharika a insisté sur l’importance d’autonomiser les femmes, notamment en mettant l’accent sur la situation des jeunes filles.  Il a appelé à mettre un terme aux mariages précoces, précisant que le Malawi avait adopté une loi qui interdit le mariage de toute personne âgée de moins de 18 ans.  La législation du pays permet également aux jeunes filles de prendre des décisions informées concernant leur éducation et leur avenir.

Le Malawi a aussi pris des « mesures décisives » pour permettre aux jeunes qui ne peuvent pas se rendre à l’université d’obtenir une éducation technique et entrepreneuriale, ainsi que pour élargir l’accès à l’enseignement supérieur.  Le Malawi, a par ailleurs ajouté le Président, a également réalisé des progrès dans la lutte contre les attaques « brutales et irrationnelles » dont sont victimes les personnes atteintes d’albinisme.  Il fut un temps où ces attaques étaient répandues dans certaines parties du pays, mais aucune n’a été signalée au cours des six derniers mois, s’est-il félicité.

Tournant ensuite son attention sur la question du développement, le Président a indiqué que la majorité de la population du Malawi dépend de l’agriculture pour subvenir à ses besoins.  Alors que ce secteur fait face à de nombreux défis en raison des changements climatiques, le Malawi est en train de mettre en place des programmes de protection sociale afin de protéger les plus vulnérables, moyennant, notamment, des programmes de transfert de fonds ou de travail contre nourriture, ainsi que des programmes de cantines scolaires et de subventions agricoles.

Il a expliqué que dans son pays, où 85% de la population vit dans des communautés agraires, les mauvaises récoltes sont toujours une tragédie.  Le Malawi a été victime, pendant deux années consécutives, d’inondations et de sécheresse qui ont provoqué des pertes de récoltes et la famine.  Tout le monde, a-t-il souligné, doit ressentir le besoin urgent de procéder collectivement à la gestion durable de nos ressources naturelles.  Si cette planète meurt, a-t-il averti, nous périrons avec elle!

Le Président du Malawi a également abordé la question du nucléaire pour exprimer son « désaccord catégorique » avec la prolifération de la technologie des missiles balistiques.  Il a aussi appelé à la pleine représentation du continent africain au sein du Conseil de sécurité.  « Notre Afrique en ascension est toujours prête à jouer son rôle au sein de la communauté internationale », a-t-il lancé avant de conclure.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter MUTHARIKA
    Président
  • S.E. Mme Joyce Hilda Mtila Banda
    Président
  • S.E. Mme Joyce Hilda Mtila Banda
    Président
  • S.E. M. Arthur Peter Mutharika
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Bingu Wa Mutharika
    Président
  • S.E. M. Bingu Wa Mutharika
    Président