Iraq

S.E. M. Ibrahim Abdulkarim Al-Jafari, Ministre des affaires étrangères

23 septembre 2017 (72e session)

Iraq
Statement Summary: 

M. IBRAHIM ABDULKARIM AJ-JAFARI, Ministre des affaires étrangères de l’Iraq, a salué la reprise de la ville de Mossoul jusqu’alors aux mains de Daech, parlant d’une victoire historique pour son pays et le monde entier.  La reprise de la ville a pu se faire grâce au sacrifice des forces armées iraquiennes, des peshmergas et des pays frères, qui poursuivent leur effort pour libérer d’autres villes, a-t-il souligné.  M. Al-Jafari a néanmoins attiré l’attention sur le fait que les difficultés au lendemain des conflits dépassent parfois celles de la guerre, car il faut restaurer la stabilité, reconstruire et retrouver l’espoir après une libération qui a entraîné de nombreux sacrifices humains et environnementaux.  Le Ministre a en effet accusé Daech d’avoir pratiqué une forme de terrorisme environnemental en mettant le feu à des puits de pétrole.  Les défis financiers pour l’Iraq sont aujourd’hui énormes, notamment à cause de la baisse des prix du pétrole, a-t-il ajouté.

M. Al-Jafari a présenté la vision que l’Iraq avait pour son avenir.  D’abord, la restauration de la paix et de la stabilité, la fourniture de services de base, l’aide aux déplacés pour qu’ils puissent retrouver leur foyer, la prise en charge des familles des victimes qui ont fait un énorme sacrifice pour défendre l’État.  Ensuite, le respect de l’autre et la coexistence pacifique de toutes les composantes de la société, indépendamment de leur religion et de leur appartenance culturelle. 

Le Ministre a ainsi indiqué que son pays ne permettrait pas le retour de pratiques anormales telles que l’isolement sectaire, qui a permis à Daech de prendre le contrôle de certaines villes.  Nous devons pratiquer l’unité et la coopération pour empêcher les terroristes de revenir en Iraq, a-t-il insisté.  Parmi les autres objectifs, il a cité la limitation du port d’armes aux forces de sécurité, le respect des décisions de justice et la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, car elle est un « terreau du terrorisme ».

L’Iraq est un pays fédéral uni, indépendant et souverain, basé sur une Constitution adoptée par toutes les composantes du peuple iraquien en 2005 suite à un référendum populaire, transparent et démocratique, a déclaré M. Al-Jafari.  Cette Constitution permet d’assurer une représentation politique de toutes les composantes de la société iraquienne, afin que chacun puisse exercer son droit.  Pour le Ministre, nombreux sont les États pluriculturels et plurireligieux qui ne peuvent pas en dire autant.

Tout en se disant favorable à un dialogue constructif avec le Gouvernement du Kurdistan iraquien, le Ministre a expliqué qu’il n’accepterait pas les décisions non constitutionnelles et qu’il ne renoncera pas à l’unité de l’Iraq, inscrite dans l’article 1 de la Constitution.  La cour fédérale suprême a été saisie pour émettre un jugement et rejeter le référendum inconstitutionnel qui s’organise fin septembre dans le Kurdistan iraquien, a-t-il rappelé.  Pour lui, ce projet de référendum est une violation de taille de la Constitution iraquienne et elle peut mener à des conflits internes.  M. Al-Jafari a rappelé que des élections législatives et parlementaires allaient être organisées en début 2018 et que leur succès permettrait la mise en place d’un système démocratique assurant la stabilité politique, ainsi que la relance économique et la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

M. Al-Jafari a ensuite évoqué les résolutions en suspens au Conseil de sécurité, affirmant que l’Iraq les a toujours respectées, notamment celle qui concerne le Koweït.  Son pays est ainsi déterminé à payer les dédommagements dus à ce pays et des négociations ont commencé.  Il a salué la résolution 2379 (2017), adoptée deux jours plus tôt et qui vise à s’assurer que les criminels de Daech répondent des violations graves des droits de l’homme qu’ils ont commises en Iraq en collectant et stockant des éléments de preuve.  Le Ministre a indiqué qu’une commission d’enquête collectait actuellement de telles preuves, afin que l’organisation terroriste soit traduite en justice et réponde de crimes de génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

M. Al-Jafari a ensuite demandé aux États frères de l’aider à bâtir un réacteur nucléaire pour soutenir la relance de l’économie, rappelant qu’il s’agit d’un droit si cette énergie est utilisée à des fins pacifiques.

Revenant sur la question de la coexistence pacifique, M. Al-Jafari a indiqué que la meilleure voie pour y parvenir était l’égalité des chances pour tous et la juste répartition des ressources nationales, indépendamment de la race et de la religion.  Il a souligné le rôle essentiel des leaders sociaux et religieux pour mettre un terme aux divisions qui minent l’Iraq.

Enfin, M. Al-Jafari a attiré l’attention sur le défi des grandes vagues de déplacement à l’intérieur de son pays, dont un nombre grandissant d’Iraquiens fuyant les zones contrôlées par Daech.  Après avoir cité la dégradation rapide des conditions humanitaires et l’incapacité de son pays à fournir l’aide nécessaire, il a dit combien cette charge supplémentaire pesait sur les citoyens iraquiens, qui souffrent déjà de la chute des prix du pétrole et des coûts importants engendrés par les opérations militaires. Il a appelé la communauté internationale à se saisir de cette question.

Enfin, le Ministre a remercié les États-Unis et l’Union européenne pour leur appui logistique et militaire et a demandé un soutien international pour l’aider à reconstruire rapidement les zones récemment libérées.  Il a dit sa reconnaissance au Koweït, qui accueillera une conférence de bailleurs de fonds pour l’Iraq l’année prochaine.  Un grand nombre de femmes et d’enfants souffrent et il faudra aussi des moyens pour lutter contre la culture de haine et de meurtre propagée par Daech, a-t-il conclu.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Tribune


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes