Guatemala

S.E. M. Jimmy Morales, Président

19 septembre 2017

S.E. M.Jimmy Morales

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JIMMY MORALES, Président du Guatemala, a indiqué que son pays avait signé, le 6 juillet, un accord relatif au programme national pour le développement et aux objectifs de développement durable.  Il a expliqué que son pays avait comme priorité de garantir la sécurité alimentaire, de promouvoir les droits de l’homme, de lutter contre la pauvreté, d’améliorer les conditions de vie des personnes le plus vulnérables, de préserver les ressources naturelles et de promouvoir l’égalité entre les genres.  Le Président guatémaltèque a aussi mentionné que son pays se soumettra, en novembre prochain, à son troisième examen périodique universel devant le Conseil des droits de l’homme et qu’il avait par ailleurs établi un guide pour la mise en place d’une consultation avec les peuples autochtones afin de leur permettre de s’exprimer sur le type de développement qu’ils souhaitent atteindre.

M. Morales a ensuite parlé de la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (CICIG), « une expérience sans précédent dans le monde » dont l’un des objectifs devait être, selon lui, de transférer des capacités aux institutions de l’État.  Il a indiqué que son administration avait procédé à une augmentation sans précédent des capacités du secteur judiciaire du Guatemala.  Beaucoup de bien a découlé du travail de la CICIG, et c’est justement pour cela que nous l’appuyons, mais ses limites sont la Constitution politique du Guatemala et les lois de notre pays, a-t-il affirmé.

Le Président Guatémaltèque a insisté sur le plein engagement de son pays à la lutte contre la corruption et l’impunité, raison pour laquelle, a-t-il affirmé, le Guatemala a initié un processus de révision de l’interprétation et de l’application de l’accord relatif à la CICIG.

Poursuivant son intervention, M. Morales a parlé de l’engagement de son pays dans la lutte contre les changements climatiques ainsi que des efforts déployés par celui-ci en matière de sécurité alimentaire et nutritionnelle, grâce notamment au soutien du Programme alimentaire mondial.  En ce qui concerne la lutte contre la criminalité transnationale organisée, le trafic de drogue et le terrorisme, M. Morales a souligné que le renforcement des institutions sécuritaires et judiciaires du pays faisait partie des priorités de son gouvernement.

Abordant la question migratoire, le Président guatémaltèque a insisté sur le travail de collaboration régionale des pays du nord de l’Amérique centrale, du Mexique et des États-Unis, afin de limiter les flux migratoires et réduire les risques encourus par les migrants.  Il a aussi mentionné l’accord de coopération entre le Guatemala et le Panama en matière d’échange d’informations sur la question.
Il a aussi parlé de la crise politique au Venezuela et du conflit territorial qui oppose son pays au Belize.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jimmy Morales
    Président
  • S.E. M. Carlos Raúl Morales
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Carlos Raúl Morales
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Otto Fernando Pérez Molina
    Président
  • S.E. M. Otto Fernando Pérez Molina
    Président
  • S.E. M. Álvaro Colom Caballeros
    Président
  • S.E. M. Gert Rosenthal
    Président
  • S.E. M. Álvaro Colom Caballeros
    Président