Belize

S.E. M. Wilfred Elrington, Ministre des affaires étrangères et du commerce international

22 septembre 2017 (72e session)

Belize
Statement Summary: 

M. WILFRED ELRINGTON, Ministre des affaires étrangères de Belize, a présenté les condoléances de son pays aux nations des Caraïbes qui viennent d’être frappées par les ouragans Irma et Maria.  Il n’a pas oublié le Mexique qui se remet d’une série de tremblements de terres.  Il a rappelé que le Belize vient de célébrer, ce 2121septembre, ses 36 ans d’indépendance, annonçant que son pays a initié une stratégie de croissance et de développement durable, en droite ligne des objectifs de développement durable, et en complément de ses engagements vis-à-vis de l’Accord de Paris sur les changements climatiques.  Le pays est engagé à éradiquer toute production de gaz à effet de serre, notamment grâce à l’objectif de produire l’énergie électrique à 85% à partir de sources renouvelables d’ici à 2027.

Il a expliqué que la mise en œuvre de cette stratégie de croissance et de développement durable nécessite des fonds qui équivalent au quart du produit intérieur brut (PIB) du pays.  Il a regretté que malgré les efforts consentis par le Belize, le pays soit toujours présenté, sur la scène internationale, comme un État aux législations non conformes aux normes internationales du climat des affaires.  Il s’agit là d’une situation, s’est-il plaint, qui influe négativement sur la capacité du pays à attirer les investisseurs, sans oublier que pays à revenu intermédiaire, le Belize n’a pas accès aux prêts concessionnels.  Avec une dette extérieure représentant 70% du PIB, le pays ne peut que se tourner que vers les marchés financiers et leurs taux d’intérêt prohibitifs.  En plus, la région des Caraïbes se heurte en ce moment aux correspondants des grandes banques internationales, ce qui bloque toute possibilité d’attirer des investissements étrangers.  L’orateur a invité l’ONU, notamment le Forum politique de haut niveau pour le développement durable, à trouver une solution pour mobiliser les capitaux privés en faveur des objectifs de développement durable.

Il a salué le rôle central de l’ONU, en tant que catalyseur, innovateur et « champion de ce qui marche ».  Il n’a pas manqué de mentionner la situation qui prévaut au Venezuela, offrant les bons offices de son pays pour faciliter le dialogue entre les parties.  Il a aussi salué la nouvelle approche adoptée par les Nations Unies sur la question du choléra en Haïti.  Il a enfin rappelé que le Belize et le Guatemala ont convenu, en 2008, de saisir la Cour internationale de Justice de leur différend frontalier.  Il a assuré de la disposition de son pays à coopérer avec le Guatemala pour finaliser le mécanisme de coopération relatif au fleuve Sarstoon.
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington Attorney General
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Wilfred Elrington
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. The Honourable Wilfred Elrington
    Procureur général