Trinité-et-Tobago

S.E. M. Denis Moses, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Denis Moses

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. DENNIS MOSES, Ministre des affaires étrangères et pour la Communauté des Caraïbes (CARICOM) de Trinité-et-Tobago, a indiqué que son Gouvernement place les principes des objectifs de développement durable au cœur de son plan national de développement intitulé « Vision 2030 », et qui est en cours d’élaboration.  Dans ce cadre, il a souligné que son gouvernement a adopté plusieurs lois, politiques et autres mesures pour la promotion de la femme.

En dépit de leur contribution minime aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, les petits États insulaires en développement (PEID) comme la Trinité-et-Tobago, font face à une menace « existentielle » du fait des changements climatiques.  Leur existence-même dépend de l’urgence et du niveau d’ambition de la réponse mondiale pour inverser la tendance non viable de l’augmentation de la température terrestre.  Le Ministre a salué l’Accord de Paris, indiquant qu’il s’agit d’un « signe d’espoir ».  Il a annoncé que son gouvernement avait lancé la procédure de ratification et réitéré le fait que l’élévation de la température terrestre ne devrait pas dépasser 1,5ºdegré Celsius. 

Consciente que son économie est fortement dépendante des hydrocarbures et des industries pétrochimiques, la Trinidad-et-Tobago, a poursuivi le Ministre, a institué des mesures d’incitation pour les investissements et la création d’emplois dans les domaines des énergies renouvelables et des technologies propres.  Le Gouvernement mène également une stratégie de diversification économique qui va permettre aussi de renforcer la résilience du pays face aux chocs externes du marché mondial.

Le Ministre a dénoncé, à son tour, l’arrêt des relations avec les banques des Caraïbes ou les restrictions imposées, lesquels ont déstabilisé les secteurs financiers et perturbé la croissance économique des pays de la région qui respectent dûment les recommandations du Groupe d’action financière contre le blanchiment d’argent et celles du Forum mondial sur la transparence et l’échange de renseignements à des fins fiscales de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). 

Le Ministre a poursuivi en relevant que la criminalité transfrontalière organisée, la piraterie, le trafic des êtres humains, la cybercriminalité et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre sont autant de défis sécuritaires de la région.  Il a saisi l’opportunité de cette Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires pour appeler à une dénucléarisation de toutes les régions du monde, se félicitant en outre d’appartenir à la région qui a établi la première zone exempte d’armes nucléaires.

Il a appelé les États qui ne l’ont pas encore fait à ratifier le Statut de Rome, afin que la Cour pénale internationale (CPI) puisse remplir pleinement son mandat de tribunal universel.  Il a également appelé à l’adoption d’un instrument universel juridiquement contraignant, sous l’égide de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, pour la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité marine au-delà des juridictions nationales. 

Saluant, une nouvelle fois, l’adoption du Programme de développement durable à l’horizon 2030, il a prévenu que les pays à revenu intermédiaire continuent de subir un statut qui les rend inéligibles à l’aide internationale au développement, alors qu’ils font face à toutes les vulnérabilités des petits États insulaires en développement.  Il est pour le moins « étonnant » que le statut de pays à revenu intermédiaire, fondé exclusivement sur le revenu par habitant, prive la Trinité-et-Tobago d’une aide qui pourrait compléter les ressources limitées qu’elle consacre au développement socioéconomique durable.  Le système de développement des Nations Unies, a plaidé le Ministre, devrait adopter une approche multidimensionnelle de l’aide au développement, laquelle devrait être plus conforme aux priorités et besoins nationaux spécifiques et renoncer à « habiller le progrès socioéconomique d’un modèle à taille unique ».


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Dennis Moses
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Denis Moses
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. M. Winston Dookeran
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Surujrattan Rambachan
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Kamla Persad-Bissessar
    Premier Ministre
  • S.E. M. Patrick Manning
    Premier Ministre