Suriname

S.E. Mme Niermala Badrising, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2016 (71e session)

S.E. MelleNiermala Badrising

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme NIERMALA BADRISING, Ministre des affaires étrangères du Suriname, a fait part de sa préoccupation face à la multitude de défis et de menaces auxquels le monde est confronté dans les domaines politique, sécuritaire, économique et social, y compris la récession mondiale et le ralentissement économique qui engendrent la baisse de la croissance et de la productivité et aggravent les inégalités qui sont elles-mêmes à l’origine de l’augmentation de la violence, de l’instabilité politique et de la dégradation sociale, du crime international organisé, du terrorisme et de la manipulation des technologies de l’information et de la communication.

Parlant du Programme de développement durable à l’horizon 2030, Mme Badrising a souligné l’écart entre ce qui est promis à nos peuples dans les fora internationaux et régionaux et ce qui est effectivement réalisé.  Elle a appelé à une réforme « structurelle » de l’ordre socioéconomique et à la promotion de l’innovation, des technologies, de la connaissance, des capacités et des compétences.

La taille relativement petite du Suriname le rend particulièrement vulnérable aux défis environnementaux et aux chocs économiques extérieurs, a poursuivi la Ministre.  Le pays étant un État côtier à basse altitude, ses efforts de développement durable sont gravement menacés.  La Ministre a donc appelé la communauté internationale à développer non seulement des mécanismes d’appui techniques et financiers dans le contexte des cadres financiers existants mais aussi à débloquer des financements supplémentaires. 

Les prix des produits de base que le Suriname exporte ayant chuté, le pays a dû mettre en œuvre des programmes de réformes et d’ajustement, l’année dernière, qui ont exigé des mesures difficiles mais nécessaires.  Pour alléger l’ajustement et sécuriser une aide technique au programme de réforme, le Gouvernement a signé, au début de cette année, un accord avec le Fonds monétaire international (FMI).  À la lumière des résultats obtenus en peu de temps, Le Gouvernement continuera de travailler avec le FMI, avec pour objectif de sécuriser la stabilité macroéconomique et de poursuivre les réformes institutionnelles et juridiques pour rétablir la croissance économique et la stabilité sociale.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Yldiz Pollack-Beighle
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. Mme Niermala Badrising
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Winston Lackin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Winston G. Lackin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Winston G. Lackin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Desiré Delano Bouterse
    Président
  • S.E. M. Desiré Delano Bouterse
    Président
  • S.E. M. Ramdien Sardjoe
    Vice-président