Slovaquie

S.E. M.  Andrej Kiska, Président

20 septembre 2016 (71e session)

S.E. M. Andrej Kiska

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. ANDREJ KISKA, Président de la Slovaquie, a rappelé les mots du Secrétaire général, selon lesquels « nombre de gouvernants préfèrent s’agripper au pouvoir plutôt que d’améliorer le sort de leurs propres citoyens », estimant qu’ils étaient dirigés vers cette Assemblée générale.

M. Kiska a dénoncé le pessimisme ambiant dans nos sociétés, lequel, selon lui, doit être balayé du revers de la main, car c’est un ennemi qui suscite la détresse.  Il a en particulier dénoncé la toute puissance des réseaux sociaux qui contribuent à manipuler les citoyens pour semer la haine et dépeindre un monde effrayant, ce qui explique sans doute le fait que nombre de citoyens affichent un certain scepticisme à l’égard de leurs dirigeants. 

Le Chef de l’État a ainsi mis l’accent sur la nécessité pour la communauté internationale et les Nations Unies de coopérer, relevant notamment les dangers du nationalisme, du racisme et de l’intolérance dans certaines parties du monde. 

Rappelant les mots du pape François, il a estimé que les migrants et les réfugiés n’étaient pas des statistiques, mais des hommes, des femmes et des enfants.  Les réfugiés ont besoin de notre empathie et de notre aide, a-t-il dit, se déclarant convaincu que chaque pays moderne a le devoir moral d’aider, que tout dirigeant politique a le devoir moral de prêter assistance à ceux qui fuient les dangers et la mort.

M. Kiska a également condamné le terrorisme, ces attaques qui ciblent des millions d’individus, de cœurs et d’esprits, et qui visent à provoquer la haine, l’hostilité entre les nations et les civilisations.  « Nous devons respecter nos valeurs fondamentales », a-t-il déclaré, appelant en particulier à faire cesser les préjugés vis-à-vis des différentes religions et à susciter l’espoir et un avenir durable pour faciliter la coexistence pacifique dans nos sociétés.

Le Président slovaque a, en outre, lancé un vibrant appel au règlement du conflit en Ukraine.  L’Accord de Minsk reste la seule solution viable pour sortir de la crise, a-t-il dit, indiquant que la Slovaquie se tient prête à apporter son appui à l’Ukraine pourque tous ses citoyens puissent avoir un avenir pacifique et stable. 

M. Kiska a, enfin, plaidé pour le partage sur notre planète, se disant convaincu du succès à cet égard, malgré les temps incertains, et lançant un appel à la solidarité conformément au principe du Programme 2030, « ne laisser personne sur le côté ».


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes