Sierra Leone

S.E. M. Ernest Bai Koroma, Président

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Ernest Bai Koroma

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. ERNEST BAI KOROMA, Président de la Sierra Leone, a déclaré que son gouvernement, tirant les leçons de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), avait d’ores et déjà intégré les Objectifs de développement durable dans son programme national de développement, intitulé « Agenda de la prospérité », et qui est assorti d’un mécanisme de surveillance et d’évaluation.  Il a toutefois plaidé pour une réforme des Nations Unies, afin de pallier les insuffisances de ses « compétences démocratiques » en matière de développement, de sécurité et d’autres défis qui se posent à l’Afrique, continent sous-représenté dans les organes décisionnaires de l’Organisation.  Il a ainsi réaffirmé le soutien de son pays au consensus d’Ezulwini et à la Déclaration de Syrte.

Réaffirmant ensuite l’attachement de la Sierra Leone au maintien de la paix, M. Koroma a rappelé qu’il s’était, en septembre 2015, engagé à ce que son pays fournisse deux unités de police formées de groupes d’intervention et de gardes de police dans le cadre de la Stratégie des Nations Unies pour l’aide à la Somalie.  Le Président a précisé que le déploiement de ces forces était imminent.  La Sierra Leone, qui assure la présidence du Groupe G7 des États fragiles (Groupe G7+), accorde aussi une attention particulière à l’objectif 16, « Paix, justice et institutions », a-t-il assuré.  De plus, son gouvernement a adopté les lois et mesures pertinentes visant à assurer l’autonomisation des femmes, améliorer la situation des jeunes et garantir aux personnes handicapées qu’elles ne seront pas marginalisées.  Soulignant à quel point l’épidémie d’Ebola avait mis en lumière le besoin crucial d’une architecture mondiale de santé plus robuste, M. Koroma a déclaré que son pays étudiait de près les 27 recommandations émises par le Groupe de haut niveau chargé d’évaluer la réponse mondiale aux crises sanitaires.

S’agissant des changements climatiques, le Président Koroma a rappelé que la Sierra Leone était le troisième plus vulnérable au monde à ce phénomène.  C’est la raison pour laquelle son gouvernement, en coopération avec des partenaires de développement, met en œuvre des projets d’adaptation, d’atténuation, notamment des systèmes d’alerte précoce.  Le Chef de l’État sierra-léonais a plaidé, avant de conclure, pour une réforme du Conseil de sécurité, notamment pour que l’Afrique puisse y occuper la place qu’elle mérite.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Samura Matthew Wilson Kamara
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ernest Bai Koroma
    Président
  • S.E. M. Samura Kamara
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Samura Kamara
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Joseph Bandabla Dauda
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ernest Bai Koroma
    Président
  • S.E. M. Ernest Bai Koroma
    Président
  • S.E. M. Ernest Bai Koroma
    Président