Palaos

S.E. M. Caleb Otto, Représentant permanent

26 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Caleb Otto

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. CALEB OTTO (Palaos) s’est inquiété de la menace que les effets des changements climatiques font peser sur l’existence même des Palaos et des petits États insulaires en développement (PEID), en particulier l’augmentation de la fréquence et de l’intensité des ouragans, l’élévation du niveau de la mer et l’acidification des océans.

Pour lutter contre ces phénomènes climatiques, M. Otto a rappelé que les Palaos ont été le deuxième État à ratifier l’Accord de Paris sur le climat.  Il a souligné qu’à ce jour, 60 pays représentant 47,76% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde ont procédé à cette ratification, précisant que le taux requis pour que l’Accord de Paris entre en vigueur est de 55%.  Le Représentant des Palaos a salué les 127 autres États à avoir signé jusqu’à présent le texte et s’est dit confiant quant à une entrée en vigueur de l’Accord de Paris d’ici à la fin de l’année 2016. 

M. Otto s’est par ailleurs prononcé en faveur de la nomination rapide d’un représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour les changements climatiques et la sécurité, afin que ce dernier puisse coordonner les efforts entre l’Assemblée générale, le Secrétaire général et le Conseil de sécurité sur les questions de paix et de sécurité liées aux changements climatiques.

S’agissant de la mise en œuvre des objectifs de développement durable, le Représentant des Palaos a insisté sur l’importance que revêtent pour son pays l’objectif 13, relatif à la lutte contre les effets des changements climatiques, et l’objectif 14, sur la gestion durable des océans.  À ce titre, a-t-il indiqué, les Palaos ont lancé en 2015 l’initiative Sanctuaire marin national, qui a instauré un moratoire sur l’exploitation des ressources maritimes dans 80% de sa zone économique exclusive, soit un demi-million de kilomètres carrés d’océan.  Cela « permettra à notre océan de se fortifier, de renouveler son stock de poissons et sa biodiversité », a-t-il expliqué.

Pour garantir le succès de cette initiative, M. Otto a souligné l’importance de la coopération entre les petits États insulaires en développement.  Il a également salué le soutien apporté à cette initiative par les États-Unis, le Japon, l’Australie, l’Union européenne, l’Italie, l’Inde et la République de Chine de Taiwan. 

En vertu de ce soutien, le Représentant des Palaos a appelé la communauté internationale à intégrer pleinement Taiwan dans le processus de mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris.  Il a par ailleurs appelé à un règlement pacifique de la situation en Papouasie occidentale et à une levée de l’embargo contre Cuba.

M. Otto a enfin plaidé en faveur d’une réforme du Conseil de sécurité, en particulier l’ajout de trois sièges permanents, dont deux pour l’Afrique et un pour les petits États insulaires en développement.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Tribune

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Tommy Esang Remengesau Jr.
    Président
  • S.E. M. Caleb Otto
    Représentant permanent
  • S.E. M. Tommy Esang REMENGESAU
    Président
  • S.E. M. Tommy Esang Remengesau Jr.
    Président
  • S.E. M. Stuart Beck
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Johnson Toribiong
    Président
  • S.E. M. Johnson Toribiong
    Président
  • S.E. M. Johnson Toribiong
    Président