Luxembourg

S.E. M. Xavier Bettel, Premier Ministre

23 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Xavier Bettel

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. XAVIER BETTEL, Premier Ministre du Luxembourg, a déclaré que son pays travaillait activement à la mise en place des 17 objectifs de développement durable et ferait partie des États qui ratifieront l’Accord de Paris sur le climat d’ici à la fin de l’année.  Nous devons investir dans l’éducation, dans les soins de santé, a-t-il ajouté, soulignant l’importance de combattre les inégalités sociales et d’assurer un emploi décent pour tous.  M. Bettel a rappelé que le Luxembourg fait partie des sept pays consacrant au moins 0,7% de leur revenu national brut à l’aide publique au développement (APD).  Face à la baisse des moyens financiers en matière de développement et d’action humanitaire, l’élargissement de la base des donateurs n’a jamais été plus urgent, a-t-il considéré.  Il a assuré que son pays s’efforçait dans ce contexte d’augmenter la prévisibilité et l’efficacité de ses contributions humanitaires à travers des accords pluriannuels.

Au sujet de la crise des migrants, M. Bettel a indiqué qu’au niveau européen, la solidarité et le partage du fardeau étaient aussi indispensables à une politique de migration crédible que l’est le contrôle des frontières.  Rappelant l’importance de distinguer les réfugiés dans le besoin et les migrants économiques en situation irrégulière, il a insisté sur l’obligation collective de garder ouvertes les voies de la migration légale.  « La migration peut être une chance pour tous lorsqu’elle est maîtrisée », a-t-il affirmé.  Il a annoncé que son pays, comme la Déclaration de New York pour les réfugiés et les migrants l’y invite, participerait aux travaux en vue de l’adoption, en 2018, d’un pacte mondial sur les réfugiés et d’un pacte mondial pour des migrations « sûres, régulières et ordonnées ».

M. Xavier Bettel a attiré l’attention sur le fait que le continent africain reste particulièrement vulnérable aux défis mondiaux, mais qu’en dépit de cela l’Afrique dispose d’atouts « formidables » dont le premier est le vivier de talents extraordinaires que représente sa jeunesse.  Il a ajouté que le partenariat entre le Luxembourg et ses partenaires africains « était doté d’une dimension économique qui complète les efforts jusqu’alors davantage concentrés sur les secteurs sociaux ». 

Sur la prévention des conflits, M. Bettel a souscrit pleinement à l’objectif de passer de la consolidation de la paix après les conflits à une approche de pérennisation de la paix.  Une telle approche, a-t-il dit, résolument politique, intègre les trois piliers de l’action de l’ONU: les droits de l’homme, la paix et la sécurité et le développement.  Concernant le conflit syrien, il a indiqué que son pays tiendrait l’engagement pris de consacrer près de 40 millions d’euros entre 2016 et 2020 pour aider les victimes en Syrie et dans les pays voisins.  « Nous appuierons en particulier le programme « No Lost Generation » de l’UNICEF, a-t-il annoncé à cet égard.  Il a par ailleurs réaffirmé le soutien du Luxembourg à l’initiative française d’organiser une conférence internationale pour aider Israéliens et Palestiniens à reprendre les négociations en vue d’aboutir à la solution des deux États.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Xavier Bettel
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Henri of Luxembourg
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Jean Asselborn
    Vice-Premier Ministre