Libye

S.E. M. Faiez Mustafa Serraj, Président

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Faiez Mustafa Serraj

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. FAIEZ MUSTAFA SERRAJ, Président du Conseil de la présidence du Gouvernement d’entente nationale de la Libye, a déclaré que l’accord politique signé il y a deux ans par les parties libyennes demeurait la solution à la crise actuelle en Libye.  Le Président a ajouté qu’il faudrait que le processus politique se poursuive.  En tout cas, le Gouvernement fait tout son possible pour garantir la réconciliation nationale entre les Libyens, l’état de droit et la démocratie.

C’est dans cette optique que le Gouvernement libyen veut orienter les ressources financières dont il dispose pour réaliser ces objectifs.  Il a ensuite exhorté tous les États à restituer à la Libye les avoirs libyens qui sont déposés chez eux afin de réaliser les objectifs du Gouvernement.  M. Serraj a demandé le retour des missions diplomatiques des pays partenaires à Tripoli afin d’établir des échanges dans un cadre formel.  Nous sommes conscients des préoccupations sécuritaires mais nous sommes sérieux quant au rétablissement de la sécurité dans le pays.

S’agissant de la lutte contre le terrorisme, le Président a condamné fermement le terrorisme et, en particulier, l’extrémisme violent de groupes comme Daech qui cherchent à contrôler et exploiter les ressources naturelles du pays.  Pour permettre à la Libye de lutter efficacement contre le terrorisme, il faudrait que l’embargo sur les armes qui lui avait été imposé soit levé.

S’agissant de la question des droits de l’homme, le Président a indiqué que le Parlement libyen a adopté diverses lois pour garantir le respect des droits de l’homme.  La situation actuelle rend difficile le respect des droits de l’homme, a-t-il reconnu, tout en soulignant que cela n’empêchait pas le Gouvernement de mener une campagne de lutte contre l’impunité.  M. Serraj a souligné qu’il était nécessaire de créer un mécanisme d’aide technique avec l’appui de la communauté internationale dans cette lutte.

Le Président a ensuite évoqué la réforme du Conseil de sécurité en réclamant un siège permanent pour les États arabes, et deux sièges permanents pour l’Afrique.  Au Moyen-Orient, a-t-il prévenu, il n’y aura pas de paix tant qu’Israël continuera l’occupation et la judaïsation des territoires occupés.  Avant de terminer, le Président libyen a lancé un appel à tous les Libyens pour adhérer à son projet de réconciliation nationale.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Faiez Mustafa Serraj
    Président du Conseil de la présidence du Gouvernement d’entente nationale
  • S.E. M. Agila Saleh Essa Gwaider
    Chef d'État par intérim
  • S.E. M. Agila Saleh Essa Gwaider
    Président
  • S.E. M. Ali Zeidan
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mohamed Yousef El-Magariaf
    Président
  • S.E. M. Mahmoud Jibril
    Président
  • S.E. M. Musa Abdussalam Kousa,
  • S.E. M. Colonel Muammar Al-Qadhafi
    Leader of the Revolution