Lesotho

S.E. M.  Pakalitha Bethuel Mosisili, Premier Ministre

23 septembre 2016 (71e session)

S.E. M. Pakalitha Bethuel Mosisili

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. PAKALITHA BETHUEL MOSISILI, Premier Ministre du Lesotho, qui a rappelé que la sécurité du monde est indivisible, a estimé que l’adoption des objectifs de développement durable, de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques puis de l’Accord de Paris représentaient des jalons qui avaient cimenté le rôle des Nations Unies comme seul forum capable de rendre productive la diplomatie collective.  Il s’est félicité que le débat général de cette session soit consacré aux objectifs de développement durable un an après leur adoption.

M. Mosisili a ensuite mis l’accent sur les défis spécifiques rencontrés par les petits États insulaires en développement, les pays les moins avancés et les pays en développement sans littoral dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable.  Il s’est prononcé pour l’implication de l’ensemble des parties prenantes dans leur réalisation, insistant sur le rôle des jeunes et des femmes et rappelant que ces dernières jouent un rôle essentiel dans les communautés rurales de son pays.  Il a souligné que le Lesotho avait adopté une loi qui permet aux femmes d’accéder au crédit et à la terre, et une autre qui facilite l’accès des jeunes aux petites et microentreprises, conformément au rôle important du secteur privé dans le développement.

M. Mosisili a expliqué que la transition de son pays des Objectifs du Millénaire pour le développement aux objectifs de développement durable n’avait pas été difficile, du fait des nombreuses synergies et complémentarités entre les deux programmes.  Il a aussi rappelé les synergies entre le Programme 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.  Le Premier Ministre a expliqué que le Lesotho avait adopté une approche  innovante et autochtone pour lutter contre le VIH/sida. 

Sur le plan international, il rappelé la nécessité de réformer le Conseil de sécurité et apporté son soutien principe d’« une seule Chine », à l’indépendance du peuple du Sahara occidental et à la solution des deux États au conflit israélo-palestinien, sans oublier la ratification par l’État de Palestine des Amendements de Kampala au Statut de la Cour pénale internationale, ce qui permet de rendre la Cour compétente pour les crimes d’agression à compter de 2017.

 


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Motsoahae Thomas Thabane
    Premier Ministre
  • S.E. M. Pakalitha Bethuel Mosisili
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mohlabi Kenneth Tsekoa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Motsoahae Thomas Thabane
    Premier Ministre
  • S.E. M. Thomas Motsoahae Thabane
    Premier Ministre
  • S.E. M. Pakalitha Bethuel Mosisili
    Premier Ministre
  • S.E. M. Pakalitha Bethuel Mosisili
    Premier Ministre
  • S.E. M. Pakalitha Bethuel Mosisili
    Premier Ministre