Honduras

S.E. M. Juan Orlando Hernández Alvarado, Président

21 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Juan Orlando Hernández Alvarado

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JUAN ORLANDO HERNÁNDEZ ALVARADO, Président du Honduras, a souligné le besoin de changement et de transformation de son pays.  « C’est notre génération qui doit mener ce changement », a-t-il déclaré.

Le Président a ajouté qu’il fut un temps où le Honduras avait connu une période de crise sociale et économique, l’insécurité, la corruption.  Il y a eu une crise de confiance entre la population et les institutions de l’État, a-t-il dit.  Il s’est réjoui du fait que la communauté internationale soit venue à la rescousse de son pays, l’aidant à restaurer les institutions.

Depuis le 27 janvier 2014 et suite à l’adoption d’un plan national de développement, le déficit budgétaire a baissé de 5%, les infrastructures ont été améliorées, et les recettes fiscales ont augmenté. 

Dans le domaine de la sécurité, les principaux cartels de la drogue ont été démantelés, de nombreuses bandes criminelles ont été dissoutes, les services de police ont été épurés.  En avril 2016, le Gouvernement a mis en place une mission d’accompagnement de la lutte contre la corruption et la criminalité.

Depuis lors, on a constaté une réduction de 26% des homicides, le Honduras n’étant plus le pays le plus violent du monde.

Sur plan social, plus d’un million de pauvres ont bénéficié des programmes sociaux, 1,2 million d’enfants de la cantine scolaire, tandis que les hôpitaux obtiennent 80% de fournitures médicales de la part de l’État.  Le Honduras s’est engagé à réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030, a-t-il dit. 

Le Honduras a été la cible des effets des changements climatiques ces trois dernières années, lesquels ont anéanti le sixième de ses forêts.  Mais le Gouvernement a mis en place un programme de construction de réserve d’eau et d’irrigation dans les zones arides.  Une politique de protection des forêts et de l’eau a été également élaborée, a expliqué le Président, indiquant avoir déposé ce matin auprès du Secrétaire général les instruments de ratification de l’Accord de Paris sur le climat.

Le Honduras a pu lutter contre les causes profondes de la migration illégale grâce à ses réalisations socioéconomiques et politiques.  Cependant, le succès d’un pays dépend aussi du comportement des autres pays et d’autres facteurs comme la traite de personnes, le trafic de drogue et de capitaux.  Le Honduras a vu augmenter de 300% l’arrivée de nouveaux migrants venant du continent et d’autres en un an.  Ce problème doit être résolu au niveau transnational, a-t-il dit.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Juan Orlando Hernández Alvarado
    Président
  • S.E. Mme Mary Flores
    Représentant permanent
  • S.E. M. Juan Orlando Hernández Alvarado
    Président
  • S.E. Mme María Antonieta de Bográn
    Vice-président
  • S.E. M. Porfirio Lobo Sosa
    Président
  • S.E. M. Porfirio Lobo Sosa
    Président
  • S.E. M. Mario Canahuati
    Secrétaire d'État
  • S.E. M. Patricia Isabel Rodas Baca
    Ministre des affaires étrangères