Grèce

S.E. M. Alexis Tsipras, Premier Ministre

22 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Alexis Tsipras

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. ALEXIS TSIPRAS, Premier Ministre de la Grèce, a assuré que son pays, après sept années de turbulente récession économique, continuait d’œuvrer de manière inlassable pour retourner sur la voie d’une croissance durable.  À cette fin, créer un environnement économique favorable nécessite qu’il soit mis fin aux « pêchés de l’ancien régime, à savoir la corruption, le clientélisme et les pratiques douteuses », a-t-il expliqué.  M. Tsipras a reconnu que la Grèce continuait de subir de plein fouet les conséquences de l’austérité implacable imposée à son peuple.  À cet égard, il a assuré que la Grèce avait entrepris les réformes requises pour en finir avec le chômage de masse et redevenir un partenaire commercial et industriel régional situé au croisement de trois continents.  Concernant la crise des réfugiés, il a d’abord rappelé que, depuis l’année dernière à la même date, plus d’un million de migrants étaient entrés sur le territoire grec.  Il a ajouté que les garde-côtes grecs avaient sauvé des dizaines de milliers de vies humaines en s’exposant à des risques.  Avec les autorités turques et européennes, a-t-il expliqué, nous mettons en œuvre le très difficile mais nécessaire Accord entre l’Union européenne et la Turquie sur les migrants, lequel, et c’est bien là l’essentiel, a permis de réduire le nombre de morts en mer Egée. 

Le Premier Ministre grec s’est ensuite demandé comment son pays pouvait contribuer à la paix, à la sécurité et à la prospérité dans un environnement régional toujours plus instable.  Prenant l’exemple des relations de la Grèce avec Chypre, il a mis en exergue les échanges bilatéraux et trilatéraux développés avec les pays voisins pour faire avancer la cause de la paix, de la coopération et de l’état de droit et défendre la pertinence des résolutions de l’ONU relatives à la question de Chypre.  « Nous avons renforcé le dialogue avec la Turquie par l’intermédiaire de nombreuses initiatives, y compris une coopération accrue dans la gestion des flux migratoires et de réfugiés », a également indiqué M. Tsipras.  Il s’est en outre dit confiant dans la capacité des acteurs régionaux de tourner la page des crises régionales du passé, une nécessité qui, selon lui, devrait contribuer à changer la dynamique à cette échelle.  Enfin, rappelant les valeurs fondatrices de la démocratie, M. Tsipras a déclaré que pour lutter contre la peur, la xénophobie et le nationalisme, il était vital de se battre pour la paix et la croissance durable partout où celles-ci sont menacées ou absentes.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Nikos Kotzias
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Alexis Tsipras
    Premier Ministre
  • S.E. M. Evangelos Venizelos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Evangelos Venizelos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Dimitris L. Avramopoulos
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Stavros Lambrinidis
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Dimitris Droutsas
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Anastassis Mitsialis
    Chairman of the Delegation