Dominique

S.E. Mme  Francine Baron, Ministre des affaires étrangères

24 septembre 2016 (71e session)

S.E. Melle Francine Baron

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

Mme FRANCINE BARON, Ministre des affaires étrangères de la Dominique, s’est inquiétée des graves conséquences des changements climatiques sur la survie même des petits États insulaire en développement (PEID).  Elle a dit l’urgence de s’appuyer sur l’Accord de Paris, alors que nous nous dirigeons vers la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 22) à Marrakech, au Maroc, en décembre prochain. 

Elle a rappelé qu’il y a un an, la tempête tropicale Erika avait coûté la vie à 30 Dominicains et détruit de nombreuses infrastructures du pays en causant des dégâts estimés à 480 millions de dollars.  Elle a précisé que les PEID continuaient de souffrir de manière disproportionnée des conséquences des changements climatiques.  Elle a dit l’importance de créer un fonds international sur les risques de catastrophes naturelles pour fournir l’appui financier nécessaire aux PEID affectés par ces catastrophes. 

Elle a noté que le Fonds sur les risques de catastrophe de la Banque de développement des Caraïbes et le Dispositif mondial pour le relèvement après catastrophe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI) demeuraient de bons points de départ.  Néanmoins, elle a regretté l’insuffisance des niveaux de financement de ces fonds pour faire face à toute l’amplitude des catastrophes naturelles. 

Elle a expliqué que le Premier Ministre dominicain avait proposé la création d’un fonds de réduction des effets des catastrophes et de relèvement dont le financement proviendrait des revenus des gouvernements et des bénéfices de leurs investissements dans les énergies renouvelables. 

Par ailleurs, la Ministre dominicaine des affaires étrangères a dit l’urgence d’actions internationales pour protéger la santé des océans.  Elle a appelé les petits et grands pays à mieux coordonner leurs efforts dans ce sens, avant de saluer l’initiative italienne « Amis des océans » et celle plus récente du Secrétaire d’État américain John Kerry. 

Elle a rappelé que la récente Conférence de Washington sur les océans avait été l’occasion d’attirer l’attention sur le niveau de destruction des océans, lié à la pollution marine et aux activités humaines en général.  Face à ce constat, elle a dit la nécessité de réponses mondiales innovantes, dont une sensibilisation et une éducation permettant de souligner les meilleures pratiques. 

Elle a salué les efforts des pays qui ont promu le concept de « We are the Oceans » qui vise à traiter les questions de sécurité alimentaire, de consommation et production durables, de protection des océans et biodiversité dans une démarche visant à atteindre les objectifs de développement durable liés à cette question.      


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Roosevelt Skerrit
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Francine Baron
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Charles Angelo Savarin
    Président
  • S.E. M. Vince Henderson
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Vince Henderson
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Vince Henderson
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Nicholas Joseph Orville Liverpool
    Président
  • S.E. M. Nicholas Joseph Orville Liverpool
    Président