Danemark

S.E. M. Ib Petersen, Représentant permanent

26 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Ib Petersen

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. IB PETERSEN (Danemark) a déclaré que les défis mondiaux devaient être surmontés par des efforts collectifs avec une attention particulière sur les droits et les libertés de chaque être humain.  La vision du Danemark repose sur la dignité, le développement et le dialogue.  Ces trois éléments caractérisent notre approche du travail des Nations Unies, et ils sont à la base de notre candidature au Conseil des droits de l’homme pour la période 2019-2020.

Au Mali, le Danemark contribue activement à la promotion de la paix et de la stabilité, participe à la Mission des Nations Unies et contribue au développement.  En Syrie et en Iraq, le Danemark prend part à la lutte contre l’État Islamique, y compris par le soutien aux communautés locales après le conflit.  Nous devons faire en sorte que les victoires militaires contre Daech soient suivies par des efforts déterminés et coordonnés pour maintenir la paix.  Sans cela, nous ne réussirons pas.  Cet automne, le Danemark lancera un programme de stabilisation de trois ans pour la Syrie et l’Iraq dont le principal objectif est de soutenir les efforts de stabilisation immédiate des régions libérées des mains de Daech.

Notre sécurité commune dépend aussi de l’adhésion des pays aux normes et aux règles des Nations Unies et toutes les nations doivent respecter leurs obligations en vertu du droit international, y compris la non-prolifération des armes nucléaires.  Le représentant a condamné les derniers essais nucléaires de la République populaire démocratique de Corée, et exhorté la communauté internationale à y répondre de manière forte et unie.

S’agissant de la migration, le Danemark figure parmi l’un des gros donateurs par habitant dans le monde et continuera de l’être.  Réaliser le développement durable et éradiquer l’extrême pauvreté sont des chemins vitaux vers un monde libre, pacifique et prospère et pour faire face aux causes fondamentales des migrations.

Depuis 1978, le Danemark a satisfait l’engagement de consacrer 0,7% de son produit intérieur brut à l’aide publique au développement et exhorte les autres pays à faire autant.  Nous devons également relever tous les défis de l’Accord de Paris sur le climat.  Le Gouvernement du Danemark présentera au Parlement l’Accord pour ratification, le 5 octobre prochain.

Pour réaliser le Programme 2030, le système de développement des Nations Unies doit être reformé et adapté aux enjeux.  Ce système doit repenser totalement son approche opérationnelle et reléguer dans le passé les cloisonnements et la course à l’argent.  Le Danemark estime que nous devons accorder une attention particulière au rôle des jeunes et au partenariat avec la société civile et le secteur privé pour réaliser et mettre en œuvre le Programme 2030.  Pour cette raison, le Premier Ministre du Danemark a annoncé la semaine dernière un nouveau fonds d’investissement pour les objectifs de développement durable qu’il a doté de 15 millions de dollars.  L’objectif est de lever des capitaux du secteur privé et d’atteindre un capital de base de 750 millions de dollars qui serviront à améliorer l’énergie, le climat, l’industrie et les infrastructures, la production alimentaire et la santé afin de créer une croissance durable, des empois et des revenus fiscaux dans les pays en développement.

Nous avons besoin du libre-échange mondial pour améliorer le développement et la croissance économique à long terme.  Le Danemark milite activement pour créer les conditions d’un meilleur accès aux marchés des pays en développement et pour améliorer le climat des affaires, y compris à l’Organisation mondiale du commerce. 

Le Danemark estime enfin que l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes sont des éléments clefs pour réaliser le Programme 2030.  Des études ont montré qu’une année supplémentaire d’éducation peut aider une fille à accroître de plus de 20% ses revenus.  Grand partisan de la lutte contre la torture, le Danemark a, avec le Chili, le Ghana, l’Indonésie et le Maroc, lancé l’Initiative sur la Convention contre la torture dont l’objectif est la ratification universelle et la mise en œuvre de la Convention avant 2024.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Ulla Tørnæs
    Ministre de la Coopération pour le développement
  • S.E. M. Lars Løkke Rasmussen
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Helle Thorning-Schmidt
    Premier Ministre
  • S.E. M. Ib Petersen
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Carsten Staur
    Représentant permanent
  • S.E. M. Carsten Staur
    Chairman of the Delegation