Bhoutan

S.E. M. Lyonpo Damcho Dorji, Ministre des affaires étrangères

24 septembre 2016 (71e session)

S.E. M.Lyonpo Damcho Dorji

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. LYONPO DAMCHO DORJI, Ministre des affaires étrangères du Bhoutan, a noté qu’au cours des cinq dernières années, pas moins de 15 conflits avaient éclaté à travers le monde, certains entraînant des déplacements massifs de réfugiés et de migrants jamais vus depuis la Seconde Guerre mondiale.  Il a ajouté que les dépenses militaires dépassaient actuellement celles de la guerre froide, tandis que la réalisation du développement durable se heurtait à de nombreux obstacles, y compris le manque de ressources financières. 

Après avoir déploré la persistance d’une extrême pauvreté qui frappe en premier lieu quelque 450 millions d’enfants et l’inégalité entre hommes et femmes, M. Dorji a abordé la situation particulière des États les plus vulnérables aux conséquences néfastes des changements climatiques.  « Cet été, nombre de pays en développement sans littoral et de petits États insulaires en développement ont, comme le Bhoutan, été frappés de plein fouet par des inondations d’une ampleur sans précédent », a-t-il notamment déclaré. 

Pour M. Dorji, l’heure est venue de traduire en actes des engagements régionaux et internationaux forts d’un consensus planétaire.  S’il a estimé à ce propos que la portée et la complexité de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 ne devaient pas être sous-estimées, il a relevé que les principes et les objectifs de ce Programme correspondaient à la vision « de nos rois, qui ont toujours recherché la paix, le bonheur et le bien-être pour le peuple du Bhoutan ». 

Il a estimé que la réussite du Programme 2030 découlerait de la qualité et de la solidité des partenariats entre les gouvernements, le secteur privé et la société civile, tant au niveau régional que mondial. 

« Les partenariats basés sur des financements innovants seront vitaux pour les groupes de pays tels que les pays en développement sans littoral, les PEID et les pays les moins avancés (PMA) », a-t-il encore jugé. 

M. Dorji a par ailleurs souligné l’action de son pays en faveur de la défense de l’environnement, le Bhoutan étant parvenu en moins d’une décennie à transformer près de 40% de son territoire en aires nationales protégées.  Le Bhoutan, qui ratifiera bientôt l’Accord de Paris sur le climat, fait en outre partie des rares pays qui peuvent se targuer d’avoir un bilan carbone négatif, a-t-il aussi indiqué. 

Enfin, M. Dorji a attiré l’attention sur le fait que son pays restait engagé à appuyer les efforts de maintien de la paix conduits sous l’égide des Nations Unies.  Il a expliqué que la présence dans 10 missions de maintien de la paix de ressortissants bhoutanais reflétait le souci des autorités de son pays de partager avec les autres États Membres la responsabilité d’œuvrer à la résolution des conflits et à la réconciliation entre les peuples.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Dasho Tshering Tobgay
    Premier Ministre
  • S.E. M. Damcho Dorji
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Rinzin Dorje
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Rinzin Dorje
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonchoen Jigmi Yoezer Thinley
    Premier Ministre
  • S.M. Lyonchoen Jigmi Yoezer Thinley
    Roi
  • S.E. M. Daw Penjo
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Lyonpo Ugyen Tshering
    Ministre des affaires étrangères