Rwanda

S.E. M. Paul Kagame, Président

29 septembre 2015 (70e session)

Statement Summary: 

M. PAUL KAGAME, Président du Rwanda, a remarqué que les progrès accomplis en matière de développement entraînent de nouveaux défis pour les pays en développement, notamment en matière d’environnement et de gouvernance.  La coopération est la seule voie viable, a-t-il souligné en s’adressant à la communauté internationale.  Il a jugé incomplet le nouveau consensus car, a-t-il dit, il ne contient pas de définition de la « légitimité politique ».  Celle-ci est pourtant nécessaire pour accompagner les efforts internationaux.  Il y a encore, a-t-il regretté, « des hiérarchies et des préjugés » qui minent la confiance nécessaire au fonctionnement d’une bonne coopération multilatérale.

Le Président du Rwanda a demandé de ne pas ignorer cette exigence de légitimité politique, un objectif que l’on peut d’ailleurs mesurer avec des indicateurs.  « Nous ne pouvons pas, a-t-il ajouté, mettre de côté des membres de la communauté internationale en leur imposant des normes qui ne s’appliquent pas à eux.  Après avoir cité le cas de la crise récente des migrations, il a appelé à adopter de bonnes politiques, c’est-à-dire des politiques qui aboutissent à des résultats pour les citoyens.  C’est une question de « dignité humaine » et de « survie des êtres humains », a-t-il rappelé.  M. Kagame a précisé qu’aucun pays n’avait le monopole de la sagesse et ne pouvait s’octroyer une supériorité morale.  Personne ne peut gérer le changement seul, a-t-il déclaré.  Se félicitant des « bons engagements » pris, il a lancé un appel pour qu’ils soient concrétisés.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes