Myanmar

S.E. M. Wunna Maung Lwin, Ministre des affaires étrangères

2 Octobre 2015 (70e session)

Statement Summary: 

M. U WUNNA MAUNG LWIN, Ministre des affaires étrangères du Myanmar, a rappelé les efforts déployés ces dernières années par son gouvernement en matière de désarmement, notamment en signant le protocole additionnel de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en septembre 2013 et en ratifiant la Convention sur les armes biologiques et de la Convention sur les armes chimiques en décembre 2014.  Le Chef de la diplomatie du Myanmar a ensuite fait état des progrès enregistrés par son pays pour réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et de sa volonté de faire de même pour les objectifs de développement durable (ODD).  Mais il a dénoncé les sanctions « unilatérales » imposées aux pays en développement, appelant à leur « levée immédiate ».

Abordant la situation dans son pays, le Ministre a rappelé que des réformes démocratiques avaient débuté en 2011 et qu’une nouvelle culture politique fondée sur le dialogue prenait racine au Myanmar.  Il a indiqué que d’anciens prisonniers avaient été amnistiés et autorisés à prendre part au processus de consolidation de la nation, tandis que des activistes, des journalistes, des entrepreneurs et des universitaires en exil ont pu rentrer chez eux.  M. Lwin s’est également félicité des succès obtenus par les réformes du secteur économique, marqué par un taux de croissance de 8% en moyenne au cours des quatre dernières années.  Assurant ensuite que son pays était engagé en faveur de la liberté confessionnelle, il a estimé que son gouvernement avait non seulement réussi à prévenir de nouvelles violences dans l’État de l’Arakan, mais aussi à y promouvoir une culture de paix grâce à un dialogue interconfessionnel.  « La paix et la stabilité ont été rétablies », a insisté le Ministre.  « À l’heure où je m’adresse à vous, plus de 20 organisations différentes fournissent un assistance humanitaire dans cet État », a-t-il poursuivi, avant de préciser qu’un Groupe de l’amitié interconfessionnel au Myanmar avait été établi pour « établir des passerelles » entre les communautés à travers tout le pays.

Convaincu que la paix est une condition sine qua non pour la réconciliation nationale, le Président U Thein Stein, a noté le Ministre, a « tendu une branche d’olivier » aux groupes armés peu de temps après avoir pris ses fonctions, dans le but avoué de rétablir une paix durable dans le pays.  Les négociations se poursuivent pour déterminer le calendrier et les modalités de la signature de l’accord de cessez-le-feu national.  Pour sa part, a-t-il ajouté, le Gouvernement du Myanmar est acquis à ce document.  Parallèlement, les efforts se poursuivent pour promouvoir et protéger les droits de l’homme dans le pays, comme en témoignent la reconstitution de la Commission nationale des droits de l’homme en 2014 et la signature du Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels.  M. Lwin a rappelé en conclusion à quel point 2015 est une année importante pour son pays, qui tiendra des élections générales « libres, transparentes et justes » le 8 novembre prochain.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Kyaw Tint Swe
    Ministre de l’Union pour le Bureau du Conseiller d’État
  • S.E. M. Henry Van Thio
    Vice-président
  • S.E. Mme Aung San Suu Kyi
    Conseiller d’État et Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. U Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Thein Sein
    Président
  • S.E. M. Wunna Maung Lwin
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. U Nyan Win
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. General Thein Sein
    Premier Ministre