République-Unie de Tanzanie

S.E. M. Jakaya Mrisho KIKWETE, Président

25 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

M. JAKAYA MRISHO KIKWETE, Président de la République-Unie de Tanzanie, a souhaité qu’une attention particulière soit portée au financement du programme de développement durable pour l’après-2015.  Il a ensuite demandé au Président de l’Assemblée générale d’utiliser ses bons offices pour revitaliser le processus de réforme des Nations Unies.

Le Président s’est dit préoccupé par les événements en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est, dans la région des Grands Lacs et dans la Corne de l’Afrique.  De même, la menace du terrorisme, l’exploitation illicite des ressources naturelles, le braconnage, le trafic illicite des stupéfiants et des armes rendent le monde moins sûr.      

Il ne faut pas laisser faire Al-Chabab, Boko Haram, l’État islamique en Iraq et au Levant  et d’autres organisations terroristes, a dit M. Mrisho.  « Il ne faut pas laisser la Libye se désintégrer.  Les combats insensés en République centrafricaine et au Soudan du Sud doivent prendre fin. »

S’agissant de la question du Sahara occidental, « quels sont les insurmontables défis qui empêchent les Nations Unies de résoudre l’impasse »? a demandé le Président.  Il a souhaité que ce problème, qui a surgi à peu près en même temps que celui du Timor oriental, il y a près de 40 ans, soit réglé « une bonne fois pour toutes ».

Par ailleurs, le monde doit se dresser contre l’épidémie d’Ebola qui menace les pays d’Afrique de l’Ouest.  M. Mrisho a demandé quatre choses: que l’on continue d’assister les pays affectés jusqu’à ce que la propagation de la maladie soit maîtrisée; que l’on aide les pays voisins à renforcer leurs capacités en matière de surveillance, d’isolation et de traitement; que l’on intensifie les efforts pour trouver un remède et un vaccin; et que l’on arrête la stigmatisation qui se développe contre l’Afrique à cause d’Ebola.

En fait, a-t-il fait remarquer, « les pays affectés sont plus près de l’Europe qu’ils ne le sont du Kenya, de la Tanzanie ou de l’Afrique du Sud.  Annuler des visites dans ces parties de l’Afrique est incompréhensible ».


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Augustine Phillip Mahiga
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération en Afrique orientale
  • S.E. M. Augustine P. Mahiga
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
  • S.E. M. Augustine Phillip Mahiga
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Bernard Kamillius Membe
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président
  • S.E. M. Mizengo Pinda
    Premier Ministre
  • S.E. M. Jakaya Mrisho Kikwete
    Président