Soudan

S.E. M. Ali Ahmed Karti, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

M. ALI AHMED KARTI, Ministre des affaires étrangères du Soudan, a demandé la levée des sanctions internationales politiques et financières imposées à son pays.  Il a expliqué cette démarche par le fait que le « Soudan participe activement à la paix et à la sécurité régionales ».  Il a pris l’exemple du Soudan du Sud, « où le Soudan a offert son appui humanitaire aux 100 000 personnes déplacés à cause du conflit dans ce pays ».  Le Soudan a aussi participé aux efforts déployés, au sein de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), à la recherche de solution à la crise dans ce pays, a dit M. Karti.  En Libye, le Soudan cherche activement, avec d’autres pays de la région, une issue à la crise libyenne.  Avec l’Égypte, a ajouté le Ministre, le Soudan poursuit le dialogue concernant la gestion des eaux du Nil bleu.  Avec le Tchad et en République centrafricaine, le Soudan mène des actions communes pour le contrôle des trafics d’armes et d’êtres humains, a annoncé M. Karti.

Passant à la situation au Moyen-Orient, le Ministre soudanais a demandé que des mesures rapides soient prises pour établir une paix durable dans la région et a « exigé » que des mesures soient prises en faveur des Palestiniens, dont les infrastructures ont été détruites par la guerre menée par Israël.  L’impunité d’Israël alimente les extrémistes du monde entier, a soutenu le Ministre soudanais des affaires étrangères qui a ensuite dénoncé « la persistance de la pauvreté et du chômage à quelques mois de la fin de la période réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement ».  Pour ce qui est du programme de développement pour l’après-2015, M. Karti a demandé que les partenaires au développement prennent des actions pour suspendre certains types de mesures de coercition, comme les sanctions unilatérales, « qui sont contraires à la Déclaration du Millénaire, adoptée par l’Assemblée en 2000 ».  Ce programme devra également prévoir des mesures d’annulation des dettes et bannir les politiques d’exclusion, tout en recommandant la facilitation des transferts de technologies, l’amélioration des relations Nord-Sud, et le renforcement du rôle de l’ONU, a souhaité M. Karti.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Eldirdiri Mohamed Ahmed
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ibrahim Ahmed Abdelaziz Ghandour
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ibrahim Ahmed Abd al-Aziz Ghandour
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ibrahim Ahman 'Abd al-Aziz Ghandour
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ali Ahmed Karti
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ali Ahmed Karti
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ali Ahmed Karti
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ali Osman Mohamed Taha
    Vice-président
  • S.E. M. Ghazi Salahuddin Atabani
    Ministre par intérim des affaires étrangères