Mozambique

S.E. M. Oldemiro Marques Balói, Ministre des affaires étrangères

27 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

M. OLDEMIRO MARQUES BALÓI, Ministre des affaires étrangères et de la coopération du Mozambique, a déclaré que les expériences tirées de la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) devraient servir à élaborer, « de manière inclusive », le prochain programme de développement durable.  « Déjà, attachons-nous à pérenniser ceux que nous avons accomplis dans le cadre des OMD », a-t-il recommandé, indiquant en outre que son pays avait lancé un processus de consultations sur le programme de développement durable pour l’après-2015 impliquant les différents ministères, la société civile et le secteur privé.  Précisant qu’à ce stade, les délibérations avaient souligné la nécessité, entre autres, de lier éradication de la pauvreté et amélioration des services publics, protection de la biodiversité et utilisation durable des ressources naturelles et de renforcer la coopération Sud-Sud, M. Baloi a plaidé pour l’émergence d’une vision commune du développement durable partagée aux niveaux sous-régional, régional et global.  « La conclusion sans délai du Cycle de négociations de Doha est indispensable pour que le développement durable devienne réalité », a-t-il encore noté avant d’insister sur l’importance qu’il y a à ce que les priorités de l’Afrique, « dont la croissance pourrait atteindre les 4% en 2014 », soient reflétées dans le prochain programme. 

Sur la menace terroriste, M. Baloi a salué la séance tenue le 24 septembre par le Conseil de sécurité sur le phénomène grandissant des combattants terroristes étrangers, considérant que la lutte contre ce fléau devait être ancrée dans le respect des buts et principes de la Charte des Nations Unies et s’attaquer aux causes profondes de l’embrigadement.  « Dans le monde qui est le nôtre, globalisé et interdépendant, l’action multilatérale, nécessaire à l’appréhension des défis globaux, doit être transparente et inclusive si elle veut être efficace », a considéré l’orateur.  C’est ainsi qu’il a appelé de ses vœux un renforcement du rôle de l’ONU, qu’il a qualifiée d’« épicentre du multilatéralisme ».  S’agissant de la coopération entre l’ONU et l’Union africaine, M. Baloi a jugé que pour accélérer la résolution des conflits, les deux organisations devaient mettre l’accent sur la diplomatie préventive et intensifier leurs activités de médiation.  Il a réservé un mot à l’attachement de son pays à l’application du principe du droit à l’autodétermination, seul moyen selon lui d’assurer à tous les peuples l’exercice de leurs droits fondamentaux.  « Nous notons avec satisfaction la nomination de l’ancien Président du Mozambique, M. Joaquim Alberto Chissano, en tant qu’Envoyé spécial pour les P5+ l’Espagne en vue de trouver une solution assurant au peuple sahraoui son droit à l’autodétermination », a-t-il dit.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi
    Président
  • S.E. M. Antonio Gumende
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi
    Président
  • S.E. M. Filipe Jacinto Nyusi
    Président
  • S.E. M. Armando Emílio Guebuza
    Président
  • S.E. M. Oldemiro Marques Balói
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Armando Emilio Guebuza
    Président
  • S.E. M. Oldemiro Marques Balói
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Oldemiro Marques Baloi
    Ministre des affaires étrangères