Monaco

S.E. M. José Badia, Ministre des relations extérieures

29 septembre 2014 (69e session)

S.E. M.José Badia

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. JOSE BADIA, Conseiller du Gouvernement pour les relations extérieures et la coopération de Monaco, a déclaré que la contribution, inclusive et participative de tous les États mais aussi de toutes les parties de la société, y compris le secteur privé, les universités, le milieu philanthropique et les organisations non gouvernementales étaient les bases qui devraient définir l’après-2015.

Il a affirmé d’un autre côté que les conflits existants ont « connu une escalade vers l’inacceptable ».  L’utilisation des armes chimiques en Syrie et l’assaut sur les cibles civiles dans ce pays encore, mais aussi en Iraq, à Gaza, au Soudan du Sud, au Mali, en République centrafricaine et au Nigéria ont répandu l’horreur et les pratiques les plus barbares, a constaté M. Badia.

« Ceux qui commettent ces crimes odieux au nom d’une religion qu’il blasphème annihilent le fondement de nos sociétés en violant l’état de droit et le respect des normes que nous avons élaboré ensemble », a-t-il poursuivi, ajoutant que la réponse à leurs motivations « prend certainement ses racines dans l’exclusion et la marginalisation des personnes qui n’ont pas pu bénéficier, encore à ce jour, de ce que nous avons appelé le progrès ».

En conséquence, pour M. Badia, il convient de formuler des politiques d’intégration sociale inclusives en favorisant l’éducation et l’emploi des jeunes, qui doivent faire partie intégrante du processus de décision pour leur permettre de réaliser leur plein potentiel humain.  Il a salué l’Initiative du Secrétaire général « Les droits avant tout », lancée en novembre dernier, avec pour objectif d’empêcher que les violations des droits de l’homme ne se « transforment en crimes de masse » et de permettre à l’Organisation d’agir plus vit en plaçant les personnes au cœur de ses stratégies et de ses activités opérationnelles.

À la veille du dixième anniversaire du Sommet social de 2005 et en mémoire « de bien sinistres génocides », M. Badia a appelé à la promotion de la responsabilité de protéger, responsabilité première de chaque État, selon lui, et à la fourniture d’une assistance au renforcement des capacités et des moyens des États qui peineraient à le faire.

Il a apporté son appui au nouveau Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme et estimé que la politisation de l’aide humanitaire devrait être un point prioritaire à examiner lors du Sommet mondial de 2016.  M. Badia a également apporté son soutien à l’établissement d’une Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre l’envergure de la menace que le virus de l’Ebola représente pour la paix et la sécurité internationales.

Concernant l’autonomisation des femmes, il a souligné qu’il était temps de réaliser la « transformation » que le Secrétaire général a annoncé, en « brisant les plafonds » qui les ont trop longtemps maintenues en deçà de leurs capacités.  « Sans la pleine participation de celles qui constituent 50% de l’humanité, le développement durable ne sera pas atteint », a-t-il encore dit, en invitant à saisir l’occasion du quinzième anniversaire de la résolution 1325 (2000) du Conseil de sécurité sur les femmes, la paix et la sécurité, pour mettre fin à l’impunité des crimes liés aux violences sexuelles et sexistes, ainsi qu’à tous les abus subis par les femmes.  


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.M. Prince Albert II
    Prince
  • S.E. M. Serge Telle
    Chef de gouvernement
  • S.E. M. Gilles Tonelli
    Ministre des affaires étrangères
  • His Serene Highness Prince Albert II
  • S.E. M. José Badia
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. José Badia
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Isabelle Picco
    Représentant permanent
  • S.M. Albert II
    Prince