Malaisie

S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib bin Tun Haji Abdul Razak, Premier Ministre

26 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

M. MOHD NAJIB TUN ABDUL RAZAK, Premier Ministre de la Malaisie, a remercié tous ceux qui ont aidé son pays au cours de cette année difficile, marquée par les tragédies survenues aux vols MH 370 et MH 17 de laMalaysia Airlines.  La Malaisie ne relâchera pas ses efforts pour que justice soit faite aux victimes de ces catastrophes et elle exhorte toutes les parties à coopérer aux enquêtes.  « Nous espérons que ces deux tragédies changeront, pour le mieux, le système mondial de l’aviation et que les pays s’uniront derrière de nouvelles normes de suivi des avions et de survol des zones de conflit par les appareils civils », a indiqué le Premier Ministre.

M. Najib Razak a rappelé qu’il y a quatre ans, à la tribune de l’ONU, il avait lancé un appel à la naissance d’un mouvement mondial des modérés contre le terrorisme, et que l’année dernière, il avait évoqué devant l’Assemblée le conflit entre les sunnites et les chiites qui déchire le monde musulman.  Aujourd’hui, les deux forces de l’extrémisme et de l’intolérance religieuse se sont données la main sous le même drapeau noir.  Deux pays sont fracturés par la guerre menée par l’État islamique dont les victimes sont aussi bien les sunnites que les chiites, les Yazidis ou les Kurdes, a déploré le Premier Ministre malaisien en dénonçant les mouvements terroristes qui défient la notion d’état et appellent nos jeunes dans un djihad illégitime.  « La Malaisie rejette l’État islamique, et l’extrémisme et la violence commis au nom de l’Islam », a dit le Premier Ministre.

La question est maintenant de savoir quelle sera notre réponse, a-t-il ajouté.  Dans le passé, quand le monde s’était mobilisé contre les extrémistes, nous avons lancé des guerres sans cependant planifier la paix.  Nous avons attaqué un seul ennemi pour malheureusement voir émerger un ennemi encore plus grand et plus féroce.  Nous devons restaurer la sécurité et l’État en Iraq et en Syrie.  Puis nous devons poursuivre des politiques qui cassent ces cycles vicieux qui font qu’un groupe obtient le pouvoir pour l’exercer contre les autres.  Les individus et les groupes religieux et ethniques ont besoin de sentir qu’ils ont une part dans la réussite de leurs pays, a préconisé M. Najib Razak.  Nous devons aussi mener des politiques inclusives, certes difficiles à concevoir ou appliquer, mais qui demandent pragmatisme et compromis.  La Malaisie est prête à partager son expérience dans la marginalisation de l’extrémisme, a indiqué le Premier Ministre. 

Dans les semaines à venir, la Malaisie se mobilisera aux côtés de ses partenaires pour mettre en mouvement un « programme des modérés » aux Nations Unies, et elle se portera candidate à un siège de membre non permanent du Conseil de sécurité.  Le programme dont nous parlons nous implique tous.  La lutte contre l’extrémisme n’est pas une lutte de Chrétiens contre des Musulmans, ou de Musulmans contre des Juifs, mais celle des modérés contre les extrémistes de toutes les religions, a précisé le leader malaisien.  Concernant la dernière guerre de Gaza, M. Razak a condamné les attaques indiscriminées d’Israël à Gaza.  De graves violations du droit international et des droits de l’homme ont été perpétrées à Gaza par Israël.  Nous ne les condamnons pas seulement pour les pertes en vies humaines mais aussi pour le message qu’elles véhiculent: à savoir que les religions ne peuvent pas coexister et que la communauté internationale ne peut pas appliquer la loi et protéger les Palestiniens, a déploré M. Najib Razak. 

La lutte contre les extrémistes doit être gagnée non seulement en Syrie et en Iraq, mais aussi en Grande-Bretagne, en Belgique, aux États-Unis et en Malaisie où nous avons tout fait pour que l’extrémisme ne prenne pas racine, a-t-il ajouté.  Le Premier Ministre a néanmoins reconnu que quelques Malaisiens avaient été attirés par les combattants terroristes étrangers qui les ont conduit en Iraq et en Syrie.  Tous les pays doivent éduquer leurs citoyens, y compris et si c’est nécessaire ceux qui sont dans le besoin et peuvent être des proies faciles de la propagande extrémiste, a préconisé le Premier Ministre. 
 


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Mahathir bin Mohamad
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato' Sri Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Ahmad Zahid Hamidi
    Vice-Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Dato’ Sri Mohd Najib Bin Tun Haji Abdul Razak
    Premier Ministre
  • S.E. M. Datuk Anifah Aman
    Ministre des affaires étrangères