Madagascar

S.E. M. Hery RAJAONARIMAMPIANINA, Président

25 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

M. HERY RAJAONARIMAMPIANINA, Président de Madagascar, a dit la gratitude du peuple malgache pour l’attention particulière et les moyens que le système des Nations Unies a mobilisés pour contribuer à l’aboutissement du processus de sortie de crise à Madagascar.  En faisant le choix du retour à l’ordre constitutionnel par la voie des urnes, le peuple malgache a confirmé son attachement à la stabilité et à la sécurité, et participe à la construction de la paix et de la sécurité dans la région et partout dans le monde, a-t-il ajouté, avant de mettre l’accent sur la réconciliation nationale, socle de la cohésion sociale et pierre angulaire de la politique de développement du pays.  Pour cette raison, a-t-il dit, Madagascar souhaite accéder au Fonds pour la consolidation de la paix.

Le Président malgache a rappelé que 5% de la biodiversité mondiale se trouvait dans son pays, d’où la responsabilité de préserver cette richesse et d’en assurer une meilleure gestion pour les générations futures.  Il a souligné que dès le lendemain de sa prise de fonction en janvier dernier, il avait déclaré la guerre aux trafiquants de bois de rose ainsi qu’à tous ceux qui s’adonnent au commerce illégal des espèces protégées. 

Dans ce contexte, l’instauration d’une bonne gouvernance forestière a été le premier acte de toute une série de mesures concrètes prises à ce titre et un Comité interministériel chargé de l’assainissement de la filière a été mis en place dès juin 2014.  Les autorités sont également à pied d’œuvre pour concrétiser la politique de tolérance zéro contre les trafics de tous genres, liés aux ressources naturelles et espèces sauvages, a-t-il encore indiqué, en mettant en exergue les risques élevés en matière de piraterie, de terrorisme et autres trafics.  M. Rajaonarimampianina a appelé à des mesures à cet égard, dans le cadre d’une coopération internationale active pour protéger la zone de l’océan Indien.

Après plus de cinq années de crise politique assortie de sanctions et de mesures suspensives de toutes sortes, il a déclaré qu’il était clair que la majorité des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ne seraient pas atteints en 2015 à Madagascar, mais le pays s’est engagé à recentrer son développement sur la population.  Ainsi, l’insertion scolaire et socioprofessionnelle de près de 500 000 enfants et jeunes pour l’année 2014-2015 a pu être réalisée, et plus d’une centaine de centres de santé de base viennent d’être ouverts ces derniers mois à travers le pays. 

Particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique, le pays a pris des mesures d’atténuation qui vont de l’élaboration de cadres juridiques à la mise en place d’une politique de transition énergétique qui trouve son fondement dans les énergies renouvelables, au Plan des actions nationales d’adaptation et à la création de différentes structures de coordination des activités liées au changement climatique.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Rivo Rakotovao
    Président par intérim
  • S.E. M. Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana
    Président
  • S.E. M. Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana
    Président
  • S.E. M. Hery Rajaonarimampianina
    Président
  • S.E. M. Andry Nirina Rajoelina
    Président
  • S.E. M. Andry Nirina Rajoelina
    Président
  • S.E. M. Andry Nirina Rajoelina
    Président