Kiribati

S.E. M. Anote Tong, Président

26 septembre 2014 (69e session)

Kiribati
Statement Summary: 

M. ANOTE TONG, Président de Kiribati, a, à son tour, insisté sur le fait que la question des changements climatiques est la question la plus urgente à résoudre pour son pays.  C’est « un défi existentiel » pour des pays à faible altitude comme le nôtre, et c’est la raison pour laquelle nous appelons à une action en faveur de l’adaptation aux effets du réchauffement de la planète et sommes en faveur d’engagements juridiquement contraignants pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.  La communauté internationale ne peut s’offrir de ne pas écouter notre histoire et ignorer le sort de nos populations, a prévenu le Président.  « Notre sort sera aussi le vôtre », a dit M. Anote Tong.  Le Président, qui a dit revenir d’une expédition dans l’Arctique, s’est avoué stupéfait par ce qu’il y a vu, à savoir, un lien très direct entre la destruction de cette région polaire et ce que subit la région équatoriale. 

La triste réalité est que « nous ne sommes pas du tout sur la voie du salut », a-t-il déploré.  Nous devons faire les choses différemment, et nous le devons à ceux que nous représentons, à savoir nos peuples.  Pour des pays comme Kiribati, a poursuivi le Président, les changements climatiques n’appartiennent pas à l’avenir, ils sont dans le présent.  On ne peut parler du développement durable sans parler de ce phénomène, et il est temps d’y travailler ensemble et de conclure des accords contraignants sur la promotion de l’énergie propre, un avenir plus vert pour nos enfants et des maisons plus vertes pour notre planète.  Kiribati, a indiqué le Président, a initié avec d’autres petites États insulaires la « Coalition des atolls sur les changements climatiques », dont la réunion inaugurale a eu lieu en juillet dernier. 

Les océans jouant un rôle pivot dans le développement durable des pays comme Kiribati, le Président a souligné la nécessité de réévaluer la nature des partenariats public-privé dans l’industrie de la pêche.  Un partenariat plus équitable fondé sur le respect mutuel, la bonne volonté, la justice et la redevabilité ne manquera pas de créer un environnement favorable au développement durable.  Au XXIe siècle, a prévenu le Président, les défis ont pris une nouvelle dimension.  Il ne s’agit plus de se battre pour sauver une espèce en danger par-ci et des stocks par-là.  Il s’agit aujourd’hui d’assurer la survie des peuples, des communautés, des villages, des villes et des nations.  Tout l’écosystème est en danger, et il nous faut un changement de paradigme et adopter des approches de développement porteuses de transformation.  « Il faut une action collective et déterminante.  Il faut un engagement et un leadership politiques forts.  Il faut agir maintenant », a conclu le Président.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes