Jamaïque

S.E. M. Arnold Nicholson, Ministre des affaires étrangères et du commerce international

27 septembre 2014 (69e session)

Statement Summary: 

Le Ministre des affaires étrangères et du commerce de la Jamaïque, M. ARNOLD NICHOLSON, a salué l’appui que la communauté internationale a apporté à la troisième Conférence internationale sur les petits États insulaires en développement et à « Samoa, la Voie à suivre », qui se fonde sur le Programme d’action de la Barbade et la Stratégie de Maurice.  Les préoccupations de ces États, a-t-il fait valoir, devront figurer dans le programme de développement pour l’après-2015.  Ces États cherchent notamment à être pleinement intégrés dans le système commercial multilatéral et à renforcer leur participation dans les institutions financières internationales.

Les menaces posées par les changements climatiques sont « bien réelles pour ceux qui vivent dans les Caraïbes », a poursuivi M. Nicholson, avant de souligner la plus grande fréquence des ouragans dans sa région et leur impact financier sur des pays dont la situation économique est déjà difficile.

Mettant l’accent sur l’importance de l’égalité des sexes, le Ministre a dit qu’il fallait « déraciner » la violence contre les femmes, promouvoir leur autonomisation et leur participation au processus de prise de décisions à tous les niveaux.  Il a ensuite appelé l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime à aider les États Membres à élaborer un programme strict pour mettre fin à la traite des êtres humains, qui exploite en particulier les femmes et les enfants.  Sur le thème de la santé, M. Nicholson a jugé que la nature pandémique de la fièvre hémorragique Ebola ou du VIH/sida ou encore ces « tueuses silencieuses » que sont les maladies non transmissibles, méritent la même attention urgente que les autres défis mondiaux. 

Par ailleurs, les États des Caraïbes sont bien conscients des effets pernicieux de la prolifération des armes légères et de petit calibre, encouragée par le commerce des stupéfiants.  « C’est là que réside la cause principale de la peur et de l’insécurité de nos citoyens », a déploré le Ministre qui s’est tout de même félicité de la prochaine entrée en vigueur du Traité sur le commerce des armes.

La Jamaïque a nommé un candidat à la Cour internationale de Justice (CIJ) pour la période 2015 à 2024, a indiqué M. Nicholson qui a encouragé les États Membres à coopérer au Fonds d’affectation spéciale des Nations Unies pour le Mémorial permanent pour les victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves qui va être érigé en 2015.  Il a également salué le prochain lancement de la Décennie internationale des personnes d’ascendance africaine.  À cet égard, les pays de la Communauté des Caraïbes (CARICOM) estiment que la justice réparatrice est un élément important de ce processus, « pour remédier aux torts historiques qu’ils ont subis ».


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Andrew Holness
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Kamina Johnson Smith
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. M. Andrew Holness
    Premier Ministre
  • S.E. M. Arnold Nicholson
    Ministre des affaires étrangères et du commerce international
  • S.E. Mme Portia Simpson Miller
    Premier Ministre
  • S.E. Mme Portia Simpson Miller
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kenneth Baugh
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Orette Bruce Golding
    Premier Ministre
  • S.E. M. Kenneth Baugh
    Vice-Premier Ministre