Indonésie

S.E. M. Susilo Bambang Yudhoyono, Président

24 septembre 2014 (69e session)

S.E. M.Susilo Bambang Yudhoyono

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. SUSILO BAMBANG YUDHOYONO, Président de l’Indonésie, a salué les progrès que le monde a connus dans la mise en œuvre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), même si, a-t-il déploré, ces succès diffèrent en fonction des régions, des pays et même des régions d’un même pays.  Il a indiqué que ces efforts internationaux de développement lui ont appris une leçon: le meilleur facteur de changement est la gouvernance, non pas la « bonne gouvernance », mais la « gouvernance intelligente », celle qui implique un leadership innovant et une participation publique active, deux éléments sans lesquels tous les efforts de développement resteraient vains.

M. Yudhoyono a déclaré que l’Indonésie a pu faire croître son revenu par habitant de 400% en une décennie, mais a regretté que malgré des avancées notoires, la communauté internationale n’ait pas pu réaliser certaines initiatives.  Il a évoqué les lenteurs à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) ou dans les négociations sur un programme de réduction des émissions de gaz à effet de serre, après l’expiration du Protocole de Kyoto prévue en 2020.  Il a déploré les blocages dans la réforme de l’architecture financière internationale tout comme dans la réforme des Nations Unies.  Alors que le programme de développement pour l’après-2015 est en cours de finalisation, le Président a prévenu qu’il refusera tout programme qui mesurerait les succès à l’aune des seuls biens matériels, contribuant ainsi à déshumaniser et marginaliser les citoyens.  « Nous voulons un développement durable et équitable », a-t-il plaidé. 

Le Président a relevé que la croissance économique mondiale a permis aux pays d’Asie du Sud-Est, regroupé au sein de l’Association des nations d’Asie du Sud-Est (ASEAN), de renforcer leur collaboration.  Il a regretté les nombreux foyers de tensions, rappelant l’époque de la guerre froide que l’on croyait révolue.  Il a, dans ce contexte, appelé à la fin de la souffrance des Palestiniens et souhaité voir la solution à deux États se concrétiser.  Il a émis le vœu que la situation en Ukraine, en Iraq et en Syrie trouvera une solution durable.  M. Yudhoyono a indiqué que les appels à la coexistence pacifique, propres au XX siècle, sont désormais révolus, et que ce XXI siècle exige des dirigeants de « la passion » pour résoudre les problèmes du monde. 

Parmi ces problèmes, il a pointé le doigt sur l’« État islamique en Iraq et au Levant (EIIL) » dont l’idéologie n’épouse en rien les enseignements de l’Islam qui est une religion de paix.  Il a souligné que dans ce monde où l’extrémisme a le vent en poupe, l’Indonésie restait attachée aux valeurs de liberté, de tolérance, de modération et de multiculturalisme.  Il s’est félicité de la solution au conflit qui avait cours dans la province indonésienne d’Aceh depuis 30 ans.  Il a conclu son propos en invitant la communauté internationale à construire un nouveau monde de paix, de prospérité et de justice.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Jusuf Kalla
    Vice-président
  • S.E. M. Muhammad Jusuf Kalla
    Vice-président
  • S.E. M. Muhammad Jusuf Kalla
    Vice-président
  • S.E. M. Marty Natalegawa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Susilo Bambang Yudhoyono
    Président
  • S.E. M. Marty M. Natalegawa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. R.M. Marty Natalegawa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Hassan Wirajuda
    Ministre des affaires étrangères