Inde

S.E. M. Narendra Modi , Premier Ministre

27 septembre 2014 (69e session)

India
Statement Summary: 

M. NARENDRA MODI, Premier Ministre de l’Inde, s’est félicité du chemin parcouru depuis la création de l’ONU, qui a mené pas moins de 69 missions de maintien de la paix depuis 1948 et fait du Casque bleu la couleur de la paix.  La démocratie tente désormais de trouver sa voix en Asie occidentale et en Afrique du Nord; la réussite de la Tunisie laissant croire que cela est possible, a-t-il espéré.  Il a salué les récents changements en Asie du Sud, notamment en Afghanistan, qui en est à un tournant historique de sa transition démocratique et de l’affirmation de son unité.  Le Népal est passé de la violence à la paix et la démocratie et la jeune démocratie de Bhoutan continue d’avancer.  

Soucieuse de jeter les bases d’un climat stable et propice au développement, a dit le Premier Ministre, l’Inde s’efforce de coopérer avec ses voisins, y compris le Pakistan.  L’Inde est disposée à un sérieux dialogue bilatéral dans une atmosphère paisible et à l’abri du terrorisme, pour promouvoir l’amitié et la coopération.  Le Premier Ministre a indiqué, à cet égard, que l’Inde a organisé d’importantes opérations d’aide aux victimes des inondations et offert une assistance au Cachemire occupé.

Dans le contexte des changements actuels dans le monde, M. Modi a exhorté ses pairs « à agir en fonction de l’appel de notre temps » dans le cadre d’un véritable partenariat international qui repose sur le dialogue et un engagement sincère.  La nouvelle formule de partenariat doit obligatoirement passer par une réforme des Nations Unies, notamment du Conseil de sécurité, pour rendre ces dernières plus démocratiques et plus participatives.  Une institution qui reflète les impératifs du vingtième siècle ne saurait être efficace au XXIesiècle », a-t-il tranché, en invitant à surmonter les différences et à monter un effort international concerté pour combattre le terrorisme et l’extrémisme. Comme symbole d’un tel effort, il a appelé à l’adoption de la Convention générale sur le terrorisme international.  « Nous devons garantir la paix, l’ordre et la stabilité dans l’espace et le cyberespace et œuvrer de concert pour que tous les pays observent les règles et normes internationales », a encore dit le Chef du Gouvernement indien, qui a ensuite appelé à impliquer davantage les pays fournisseurs de contingents aux opérations de maintien de la paix de l’ONU dans le processus de prise de décisions.

Dans une forme de boutade, M. Modi a voulu que le développement et l’autosuffisance se propagent aussi vite que les médias sociaux.  Pour ce faire, il incombe à chaque pays de prendre ses propres mesures et à chaque gouvernement d’assumer ses responsabilités vis-à-vis de la croissance et du développement.

Évoquant l’ampleur des besoins mondiaux, M. Modi a rappelé que 2,5 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’assainissement de base; 1,3 milliard à l’électricité; et 1,1 milliard à l’eau.  L’Inde, a-t-il affirmé, a mis ces besoins au cœur de son agenda de développement.  « L’élimination de la pauvreté doit demeurer au centre du programme de développement pour l’après-2015 », a-t-il encore déclaré, en invitant les pays développés à honorer leurs engagements en matière de financement et de transfert des technologies, d’un côté, et à tous les pays de faire preuve d’imagination et d’engagement au niveau national, en particulier en modifiant les modes de consommation.  « Une énergie non consommée est l’énergie la plus propre », a-t-il affirmé, en rappelant les enseignements et vertus des anciennes traditions indiennes du yoga.  Il a d’ailleurs proposé la proclamation d’une Journée internationale du yoga.  


Source

---------------

Droit de réponse (26 Septembre 2014)

Première déclaration :

Exerçant son droit de réponse, le représentant de l’Inde a dit que le peuple du Jammu-et-Cachemire avait pacifiquement choisi son destin et a rejeté les observations « non justifiées et indéfendables » faites au cours du débat par le Premier Ministre du Pakistan.

Source: GA/11563

 

Droit de réponse (27 Septembre 2014)

Première déclaration :

Le représentant de l’Inde a rejeté les observations du délégué du Pakistan en rappelant que l’Inde est prête à « participer à un dialogue sérieux avec le Pakistan, dans une atmosphère pacifique sans l’ombre du terrorisme », et que le Pakistan doit créer un environnement approprié à cette fin.

 
Deuxième déclaration :

Le représentant de l’Inde a rejeté « toutes les remarques non sollicitées et injustifiées du délégué du Pakistan ».

 

 

 

Source: GA/11564

 

 

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Langue originale | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. Mme Excellency Sushma Swaraj
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Manmohan Singh
    Premier Ministre
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. Manmohan Singh
    Premier Ministre
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures
  • S.E. M. S. M. Krishna
    Ministre des relations extérieures