Ghana

S.E. M. John Dramani MAHAMA, Président

25 septembre 2014 (69e session)

Ghana
Statement Summary: 

M. JOHN DRAMANI MAHAMA, Président du Ghana, a fait part de son impression de « déjà vu » face aux problèmes récurrents du monde et aux tensions qui essaiment à travers la planète.  Il a ainsi cité en exemple la situation en Iraq où des otages sont sauvagement abattus aujourd’hui, comme ils l’étaient en 2004, tout comme les récents combats à Gaza qui rappellent, a-t-il relevé, ceux de 2005 au même endroit. 

Il a en outre souligné que les récentes violences aux États-Unis, à la suite de supposées brutalités policières contre des noirs, semblaient rappeler les émeutes survenues à la suite de la mort du jeune Guinéen de 23 ans Amadou Diallo, abattu à New York en 1999 par des policiers.  Au vu de ces faits répétitifs, « sommes-nous en train de régresser ou alors faisons-nous du surplace en dépit de changements apparents? », s’est interrogé le Président.  Il a en outre rappelé que le deuxième Secrétaire général de l’ONU, Dag Hammarskjöld, avait affirmé que « la recherche de la paix et du progrès est un travail de longue haleine, et que cette quête sera meublée de succès et d’échecs, mais qu’elle ne doit jamais être abandonnée ». 

M. Mahama a par ailleurs déclaré qu’en tant que Président de la Commission économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), il avait visité récemment les trois pays les plus affectés par le virus Ebola: la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone.  Il a déploré le fait que les malades soient isolés et parfois abandonnés faute de moyens pour leur prise en charge.  Il a dit avoir été choqué, dans ces trois pays, de constater que les aéroports étaient complètement vides du fait des interdictions de vols dont ils sont victimes. 

Il a rappelé que le virus Ebola ne connaissait pas de frontières, et que, de ce fait, le monde devait agir, comme l’a fait le Ghana qui a offert d’accueillir, à Accra, la base opérationnelle de la Mission des Nations Unies pour l'action d’urgence contre l’Ebola (UNMEER).  Il a souligné que le virus Ebola s’était répandu aussi rapidement en Afrique de l’Ouest en raison de la politique sous-régionale de fluidité des frontières qui est promue depuis plusieurs décennies. 

Il a aussi fait part de son inquiétude face à la politique de libre circulation des hommes et des biens, laquelle pourrait favoriser la circulation de maladies, de drogues, d’armes ou encore de terroristes.  Sur ce dernier point, le Président a dit sa crainte de voir le terrorisme s’installer durablement en Afrique, un continent qui compte 60% de sa population qui a moins de 35 ans, et qui stagne sous la pauvreté.  Il a jugé opportun que les pays du continent puissent coordonner leurs efforts pour lutter contre ce fléau. 

M. Mahama a ensuite évoqué les problèmes économiques de l’Afrique en général et du Ghana en particulier, rappelant que l’an dernier, dans ce même contexte, il avait appelé à des partenariats avec le continent, et non plus seulement à de la sympathie.  Sur un tout autre plan, il a déclaré qu’avec la commémoration du vingtième anniversaire de la Conférence mondiale sur les femmes de Beijing, le Ghana, qui fêtera également le quarantième anniversaire de la mise sur pied du Conseil national sur les femmes et le développement, était fier d’avoir, aujourd’hui, un nombre inégalé de femmes occupant des hautes fonctions dans l’administration publique. 

Le Président ghanéen a conclu son propos en invitant la communauté internationale à plus de compassion et de tolérance, et a souhaité une bonne année aux juifs, tout en présentant ses vœux aux musulmans qui vont célébrer, la semaine prochaine, la fête du sacrifice.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo
    Président
  • S.E. M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo
    Président
  • S.E. M. John Dramani Mahama
    Président
  • S.E. M. John Dramani Mahama
    Président
  • S.E. M. John Dramani Mahama
    Président
  • S.E. M. John Dramani Mahama
    Président
  • S.E. M. John Evans Atta Mills
    Président
  • S.E. M. Muhammad Mumuni
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. John Evans Atta Mills
    Président