Bahreïn

S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa, Ministre des affaires étrangères

29 septembre 2014 (69e session)

Bahrain
Statement Summary: 

M. SHEIKH KHALID BEN AHMED BEN MOHAMMED AL KHALIFAH, Ministre des affaires étrangères du Bahreïn, a dit soutenir l’appel du Secrétaire général de l’ONU, lancé au Sommet sur le climat du 23 septembre dernier, afin qu’un accord global sur le climat soit trouvé au cours des prochaines vingtième et vingt-et-unième réunions des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP20 et COP21), respectivement à Lima, au Pérou et à Paris, en France. 

Il s’est ensuite félicité du fait que le Bahreïn soit classé parmi les « pays ayant un très fort indice de développement humain » dans le rapport sur le développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement (UNDP).  Il a ajouté que sur initiative du Roi du Bahreïn, M. Hamad Ben Isa Al-Khalifah, un tribunal arabe sur les droits de l’homme verra bientôt le jour, avec l’approbation de la Ligue des États arabes.  Le Ministre a en outre noté que grâce à des mesures prises au niveau national, le pays a pu réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) avant l’échéance de 2015. 

M. Mohammed Al Khalifa a par ailleurs relevé que le Moyen-Orient faisait face à de nombreux défis, parmi lesquels l’émergence des groupes terroristes qui persécutent des minorités ethniques et religieuses et déclarent la guerre à des États souverains, en violation, a-t-il expliqué, des doctrines propres à toutes les religions, y compris l’islam, qui prônent les valeurs telles que la tolérance, l’égalité et le respect de la diversité culturelle.  « Ces groupes terroristes détruisent les valeurs de l’islam sous le fallacieux prétexte de l’islam auquel ils sont étrangers », a ajouté le Ministre.  Il a déclaré que les groupes terroristes tels que Al Qaida, l’État islamique en Iraq et au Levant et le Hezbollah ainsi que leur affiliés recrutaient des combattants en Orient comme en Occident pour perpétrer leur actes horribles, avec comme objectif de saper la sécurité des États et de propager l’anarchie et renverser des régimes. 

Il a souhaité que la lutte contre le terrorisme se fasse de manière coordonnée au sein de la communauté internationale, et il a souligné que l’aviation de Bahreïn avait déjà effectué des frappes sur des positions de l’État islamique en Iraq et au Levant, en coordination avec les pays hôtes.  Il a également suggéré que les imams soient mis à contribution pour combattre l’idéologie de ces groupes terroristes, et il a aussi plaidé afin que leurs sources de financement soient bloquées.  Sur ce dernier point, le Ministre a annoncé que le Bahreïn organisait, en début du mois de novembre, une conférence internationale de haut niveau sur le financement du terrorisme, afin d’examiner, a-t-il affirmé, les voies et moyens de mettre un terme au financement du terrorisme.

M. Mohammed Al Khalifa a ensuite noté que l’un des problèmes du Moyen-Orient est la question de « l’expansionnisme et des tentatives d’ingérence dans les affaires internes des États, en violation du principe de souveraineté des États ».  Il a ainsi expliqué que tous les pays de la région ont souffert de ce phénomène dont l’une des manifestations, a-t-il présenté, est l’utilisation de médias satellitaires et de médias sociaux, dans le but de changer les faits et créer l’instabilité dans la région.  Il a ensuite abordé un certain nombre de sujets en rapport avec les pays arabes.  Il a relevé que le Yémen vivait actuellement cette situation de déstabilisation causée par l’ingérence étrangère, et il a réaffirmé le soutien du Bahrein au Président Abdou Rabbou Mansour Hadi dans sa volonté de renforcer le consensus national inhérent au dialogue national. 

Il a ensuite dit sa satisfaction de voir que l’Iraq, en proie à l’insécurité, connaissait en ce moment des développements positifs avec la formation d’un gouvernement d’unité nationale.  Il a également salué les avancées de la démocratie en Égypte, et, au sujet de la Syrie, il a déploré la crise humanitaire dans le pays.  Il a par ailleurs souligné son vœu de voir le Sahara Occidental se doter d’un gouvernement propre, sous la souveraineté marocaine et en conformité avec la légitimité internationale, a-t-il déclaré. 

Le Ministre a aussi salué la mise en place d’un nouveau gouvernement en Libye, et il a dit son souhait de voir l’ordre constitutionnel être respecté.  Sur la question du programme nucléaire iranien, il a souhaité que les négociations entre l’Iran et les gouvernements des E3+3 (Allemagne, France, Royaume-Uni, Chine, États-Unis, Fédération de Russie) permettent de préserver le Moyen-Orient de toute arme de destruction massive. 

Sur un tout autre sujet, il a déploré la mort de 2 000 « martyrs » dans la bande de Gaza, et il a plaidé pour une protection internationale des Palestiniens dont le territoire est occupé.  Il a estimé qu’il était important d’établir un calendrier pour la fin de l’occupation israélienne afin que les Palestiniens puissent jouir d’un État indépendant installé sur les frontières qui étaient en vigueur le 4 juin 1967, et avec Jérusalem-Est comme capitale.  Le Ministre a terminé son propos en condamnant l’occupation, par la République islamique d’Iran, de trois îles, la Grande Tunb, la petite Tunb et Abu Moussa, appartenant aux Émirats arabes unis.


Source

Déclaration

Vidéo

Français


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes

  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al-Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Sheikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohammed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.M. M. Hamad bin Issa Al Khalifa
    Roi
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Al Khalifa
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Shaikh Khalid Bin Ahmed Bin Mohamed Alkhalifa
    Ministre des affaires étrangères