Vanuatu

S.E. M. Moana Carcasses Kalosil, Premier Ministre

28 septembre 2013 (68e session)

S.E. M.Moana Carcasses Kalosil

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. MOANA CARCASSES KALOSIL, Premier Ministre de Vanuatu, s’est dit préoccupé par les conflits qui détournent l’attention internationale de nos aspirations au développement.  Il a ajouté que les Nations Unies sont une tribune où depuis 1981, son pays s’est prononcé contre le colonialisme et le nouvel impérialisme sous toutes ses formes.  La décolonisation n’est pas encore achevée, a-t-il constaté en soulignant l’importance de maintenir le dialogue entre le Gouvernement français et le peuple kanak. 

Le Premier Ministre a réitéré son appel aux Nations Unies qui doivent restées impartiales et éviter toute mise en œuvre sélective des résolutions de l’Assemblée générale et du Conseil de sécurité sur les droits de tous les peuples à la liberté.  Il a regretté le mutisme de l’ONU face aux droits du peuple de la Papouasie occidentale.  M. Kalosil a demandé la nomination d’un représentant spécial de l’ONU pour enquêter sur la situation et le statut politique de ce territoire.  Il est temps pour l’ONU de corriger les erreurs historiques, a invité le Premier Ministre.

 

Il a souligné l’importance historique des deux territoires du sud de Vanuatu à savoir les îles Umaepnune (Mathew) et Leka (Hunter) « toujours occupées par la France ».  Ces deux îles sont d’une grande importance car elles constituent la base de notre cadre culturel unique.  Nous demandons au Gouvernement français d’accorder à notre peuple indigène de TAFEA l’accès aux terres de leurs ancêtres, a dit le Premier Ministre.

S’agissant des OMD, le Premier Ministre a indiqué que son pays a mis l’accent sur les changements climatiques, l’énergie renouvelable et l’exploitation durable de l’environnement.  Concernant le programme de développement pour l’après-2015, il a voulu qu’il tienne compte de la complexité qui existe dans les programmes internationaux d’aide au développement, couplée au risque de crises financières imprévues qui peuvent affecter l’apport de l’aide; les défis de réalisation des OMD rencontrés par les pays; l’ambigüité et la difficulté dans la priorisation des objectifs; le retrait imminent de Vanuatu du statut des PMA et les avantages qui vont avec; et le risque de voir réduite l’aide par tête d’habitant.


Source

Déclaration

Vidéo

Français

Audio

Arabe | Téléchargement

Chinese | Téléchargement

Anglais | Téléchargement

Français | Téléchargement

Russe | Téléchargement

Espagnol | Téléchargement

Original language | Téléchargement

Sessions précédentes

  • S.E. M. Charlot Salwai Tabimasmas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Charlot Salwai Tabimasmas
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtuvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Joe Natuman
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtunvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Meltek Sato Kilman Livtunvanu
    Premier Ministre
  • S.E. M. Edward Natapei
    Premier Ministre
  • S.E. M. Edward Nipake Natapei
    Premier Ministre