Kiribati

S.E. M. Anote Tong, Président

25 septembre 2013 (68e session)

Kiribati
Statement Summary: 

M. ANOTE TONG, Président de Kiribati, a affirmé que les citoyens de son pays et de la région réitéraient au Secrétaire général leur profonde gratitude pour son engagement personnel envers la question des changements climatiques et de la situation des plus vulnérables.  Il a ainsi rappelé la visite de M. Ban Ki-moon à Kiribati en 2011, particulièrement importante puisque ce fut la première visite d’un Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies dans la région.

Pour M. Tong, les défis de sécurité posés par les changements climatiques, les conflits, le terrorisme et la criminalité transnationale organisée continuaient de saper les efforts de la communauté internationale pour atteindre le développement durable, la paix et la sécurité.

Le Président de Kiribati s’est félicité du thème choisi pour la soixante-huitième session de l’Assemblée générale consacré au programme de développement pour l’après-2015.

M. Tong a indiqué qu’il s’exprimait devant l’Assemblée générale pour la huitième fois, et, qu’à chaque fois, il transmettait le même message: la menace réelle et existentielle de sa nation.  À chaque fois, a-t-il dit, il avait appelé à une action urgente pour faire face aux changements climatiques et à l’élévation du niveau de la mer, pour assurer la survie à long terme des pays comme le sien.

Il s’agit, a-t-il déclaré, d’une question cruciale pour la survie de son peuple et même pour toute l’humanité.  « Nous ne pouvons pas continuer à abuser de notre planète de cette façon », a-t-il lancé.  « Pour l’avenir que nous voulons pour nos enfants et petits-enfants, nous avons besoin de leadership.  Nous devons nous engager.  Nous devons agir.  Maintenant! »

M. Tong s’est dit reconnaissant envers l’Assemblée générale de reconnaître les changements climatiques comme un sujet d’importance qui justifie l’attention du Conseil de sécurité et a salué l’annonce du Secrétaire général de convoquer un sommet de haut niveau sur les changements climatiques l’an prochain.  Mais le Secrétaire général a besoin du soutien de toutes les nations afin de s’assurer que les mesures nécessaires pour lutter contre les changements climatiques soient prises, a-t-il souligné.

Il a mis l’accent sur la nécessité d’intensifier les efforts nationaux et collectifs pour atténuer les émissions mondiales de gaz à effet de serre.  Il faut, en outre, appeler de toute urgence les partenaires de développement à apporter leur contribution dans les efforts en vue de faire face aux impacts des changements climatiques et de l’élévation du niveau de la mer.

Par ailleurs, dans la perspective de la troisième Conférence mondiale sur les petits États insulaires en développement, qui se tiendra à Samoa en 2014, les besoins particuliers des petits États les plus vulnérables, comme Kiribati, les Îles Marshall, les Maldives ou Tuvalu, doivent être soulignés.


Source

Déclaration

Vidéo


Audio

Arabe | MP3

Chinois | MP3

Anglais | MP3

Français | MP3

Russe | MP3

Espagnol | MP3

Sessions précédentes