Ukraine

S.E. M. Viktor Yanukovych, Président

26 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. VIKTOR YANUKOVYCH, Président de l’Ukraine, a fait part de ses inquiétudes face à l’escalade de la violence en Syrie et lancé un appel à toutes les parties concernées pour qu’elles déploient tous les efforts possibles en vue de parvenir à un règlement du conflit en vertu des principes du droit international et de la Charte des Nations Unies.  Rappelant le rôle humanitaire qu’a joué l’Ukraine en Libye l’an dernier, le Président Yanukovych a réaffirmé la détermination de son pays à protéger les populations civiles en situation de danger dans le monde, indépendamment de leur nationalité.  « Je crois en la solidarité internationale » a-t-il déclaré, en se disant prêt à intervenir en Syrie, à travers les mécanismes des Nations Unies, pour venir en aide aux personnes déplacées et aux réfugiés.  Il a poursuivi en condamnant l’attaque perpétrée contre le consulat américain à Benghazi le 11 septembre, avant de rappeler que depuis longtemps, l’Ukraine œuvrait activement en faveur de la diplomatie préventive dans les relations internationales, avec l’ONU comme chef de file.  Dans cet esprit, l’Ukraine a engagé un dialogue sur la prévention des violations des droits de l’homme au sein du Conseil des droits de l’homme, en initiant notamment un projet de résolution thématique.

 

Pendant la présidence de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en 2013, l’Ukraine aura pour priorité de renforcer la sécurité dans les pays de sa région, a ensuite expliqué le Président.  Parallèlement, l’Ukraine travaillera à améliorer la coopération entre l’OSCE et les Nations Unies, conformément au Chapitre VIII de la Charte des Nations Unies, a ajouté le Président, en précisant que l’accent sera mis sur le rôle de l’OSCE dans la prévention des conflits.  Une attention particulière sera accordée aux négociations sur le conflit en Transnistrie, ainsi qu’à la situation de Nagorno-Karabakh, a-t-il ajouté.  Fort de ce constat, le Président a annoncé que si l’Ukraine était élue au Conseil de sécurité en tant que membre non permanent en 2016-2017, sa priorité serait également le règlement pacifique et la prévention des conflits.

Revenant sur la Conférence Rio+20, le Président de l’Ukraine a estimé que le Document final de la Conférence avait démontré que les pays de poids politique et économique différents étaient en mesure de parvenir à un compromis même pendant les crises auxquelles le monde est actuellement confronté.  Pour sa part, l’Ukraine soutient l’approche complexe engagée pour parvenir à l’énergie renouvelable pour tous, la consommation durable, l’élimination de la faim dans le monde et le développement urbain durable.  Pour son pays, la question des changements climatiques reste primordiale et c’est pourquoi, l’Ukraine a souscrit volontairement à la deuxième partie du Protocole de Kyoto sur la réduction de 20% des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, a-t-il assuré.

Concernant la question de la sécurité à l’échelle internationale, le Président Yanukovych a rappelé que depuis 20 ans, l’Ukraine n’avait cessé d’œuvrer en faveur du désarmement nucléaire et de la non-prolifération, en précisant qu’elle avait renoncé de son plein gré au troisième arsenal nucléaire dans le monde.  À cet égard, il a évoqué la Déclaration conjointe Ukraine, Mexique et Chili, sur l’utilisation novatrice et sûre de l’énergie nucléaire laquelle, a-t-il dit, contribue à réduire les risques d’utilisation de l’uranium hautement enrichi.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes