Tonga

S.E. M. Lord Tu’ivakano, Premier Ministre

28 septembre 2012 (67e session)

S.E. M.Lord Tu’ivakano

UN Photo / Téléchargement

Résumé de la déclaration : 

M. LORD TU’IVAKANO, Premier Ministre de Tonga, a indiqué que la troisième Conférence internationale pour le développement durable des petits États insulaires en développement (PEID), qui aura lieu en 2014, devrait se tenir dans la région Pacifique, comme cela avait été annoncé lors de la Conférence Rio+20, en juin dernier.  « Tous les petits États insulaires en développement doivent participer à cette Conférence afin d’en assurer le succès », a-t-il estimé.  Rappelant que les États membres de l’Alliance des petits États insulaires avaient adopté, hier au Siège de l’ONU, une déclaration relative à la menace que représentent les changements climatiques pour la survie de ces pays, il a exhorté la communauté internationale à prendre les mesures nécessaires pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

« Les changements climatiques, et en particulier l’élévation du niveau des océans, sont une grande menace pour l’intégrité territoriale et la survie des populations de nos pays », a averti le Premier Ministre, qui a ensuite détaillé le lien existentiel entre Tonga et son environnement maritime.  Soulignant l’importance cruciale de la préservation des océans, il a salué l’attention que les participants à la Conférence Rio+20 ont porté sur la promotion de pratiques de pêches respectueuses de l’environnement et exprimé l’engagement de son pays en faveur de la mise en œuvre des obligations découlant de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer.  Au nombre de ces obligations, M. Tu’ivakano a cité la négociation des accords portant sur les frontières maritimes avec les États voisins ou bien encore l’élaboration d’instruments juridiques supplémentaires dans le cadre de la Convention afin de refléter davantage les nouvelles réalités.  Enfin, le Premier Ministre de Tonga a indiqué que son pays ferait fond sur la Déclaration de la Barbade pour l’énergie durable pour tous dans les petits États insulaires en développement, ainsi que sur les résultats atteints à la Conférence Rio+20, pour réaliser son engagement volontaire de porter la part d’énergie renouvelable de sa consommation totale à 50% d’ici à 2020.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes