Samoa

S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi, Premier Ministre

28 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. TUILAEPA SAILELE MALIELEGAOI, Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères et du commerce de Samoa, a rappelé que son pays a fêté cette année le cinquantième anniversaire de son indépendance, avant de regretter que certains territoires de la région du Pacifique n’aient pas encore pu exercer leur droit à l’autodétermination. 

Il s’est réjoui que le Document final de la Conférence des Nations Unies sur le développement durable, adopté à Rio en juin dernier, ait réaffirmé que les petits États insulaires en développement (PEID) représentent un cas spécial de vulnérabilité.  Il a appelé à protéger la biodiversité marine au-delà des juridictions nationales et à élaborer un instrument juridique international sur la question.

Le Premier Ministre samoan a également soutenu la convocation en 2014 d’une conférence d’examen sur les PEID et offert de l’accueillir.  Il a signalé que 2014 marquera la sortie de son pays de la catégorie des pays les moins avancés (PMA).  Il a estimé que tout État Membre devrait avoir l’occasion d’accueillir des réunions de l’ONU.

En ce qui concerne les objectifs de développement durable, il a souhaité qu’ils se basent sur les progrès accomplis par chaque pays dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) et qu’ils intègrent les priorités qui seront identifiées à la Conférence de 2014 sur les PEID.

Abordant le problème des changements climatiques, qui, a-t-il estimé, est la question mondiale la plus urgente, le Premier Ministre de Samoa a appelé à y faire face avec un sentiment d’urgence.  Le processus de négociations a été long et frustrant pour les PEID, a-t-il dit.  Il a incité les pays « qui se cachent la face devant ce phénomène », à en accepter dès maintenant l’évidence scientifique.  Les changements climatiques, suscités largement par les activités humaines, posent une des plus grandes menaces à l’humanité et à la préservation de la vie, a-t-il souligné.

M. Malielegaoi a ensuite rappelé le soutien qu’apporte son pays au maintien de la paix, en déployant des forces de police au Libéria, au Soudan, au Soudan du Sud et au Timor Leste.  Il a aussi mentionné l’assistance qu’il apporte aux Îles Salomon, dans le cadre régional du Forum des îles du Pacifique.

Au cours de l’évènement de signature des traités qui se tient cette semaine aux Nations Unies, Samoa a déposé les instruments de ratification des Amendements adoptés à Kampala sur le Statut de Rome de la Cour pénale internationale (CPI), a-t-il indiqué.

S’agissant de la réforme du Conseil de sécurité, il a plaidé pour l’élargissement de sa composition tant en nombre de sièges permanents que non permanents.  Nous avons aussi besoin d’une Assemblée générale revitalisée, a-t-il ajouté. 


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuilaepa Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre
  • S.E. M. Tuila'epa Lupesoliai Sailele Malielegaoi
    Premier Ministre