Philippines

S.E. M. Albert F. Del Rosario, Ministre des affaires étrangères

1 Octobre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. ALBERT DEL ROSARIO, Secrétaire des affaires étrangères des Philippines, a rappelé que le Président de son pays, M. Benigno Aquino III, avait placé l’état de droit au centre de sa gouvernance.  Ainsi, a-t-il ajouté, la culture de l’impunité a-t-elle pu être neutralisée, l’économie s’est-elle redressée et les droits et libertés du peuple ont-ils été assurés. 

Le plein exercice de l’état de droit doit également s’imposer pour prévenir la prolifération des armes nucléaires, promouvoir le désarmement nucléaire et mettre un terme à la circulation des armes illégales, a-t-il dit, précisant que son pays était fier d’avoir présidé la Conférence d’examen de 2010 sur le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires.  Les Philippines, a-t-il ajouté, appuient la création de zones exemptes d’armes nucléaires, y compris en Asie du Sud-Est où l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE) en a créée une.

Par ailleurs, M. Del Rosario a souligné que son pays reconnaissait également le rôle important des femmes dans la promotion de la paix et continuait de déployer d’avantage de Casques bleus femmes.  L’objectif visé par les Philippines est d’atteindre et de dépasser la cible de 10% de femmes par contingent de pays pour les soldats de la paix et de 20% pour les policiers.

M. Del Rosario a également mis l’accent sur les efforts entrepris par son pays en vue de préserver les droits de l’homme des groupes les plus vulnérables tels que les migrants, les femmes, les enfants, les jeunes, les personnes âgées, les autochtones et les handicapés.  Les Philippines, a-t-il poursuivi, contribuent activement aux initiatives prises dans le domaine des droits de l’homme, en particulier du droit à l’éducation, pour lutter contre la pauvreté extrême, la traite des êtres humains et les changements climatiques.

Enfin, M. Del Rosario a rappelé qu’en 1982 avait été adoptée la Déclaration de Manille sur le règlement pacifique des différends.  Les principes et dispositions énoncés dans ce texte demeurent applicables 30 ans après, a-t-il observé, soulignant la nécessité de surmonter les barrières qui divisent les pays et les peuples dans le monde.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Alan Peter Cayetano
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Alan Peter S. Cayetano
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Perfecto Yasay
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Albert Del Rosario
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Albert Del Rosario
    Secrétaire aux Affaires étrangères
  • S.E. M. Albert F. del Rosario
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Libran N. Cabactulan
    Représentant permanent auprès de l’ONU
  • S.E. M. Benigno Aquino III
    Président
  • S.E. M. Alberto Romulo
    Secrétaire aux Affaires étrangères