Niger

S.E. M. Mohamed Bazoum, Ministre des affaires étrangères

26 septembre 2012 (67e session)

Statement Summary: 

M. MOHAMED BAZOUM, Ministre d’État, Ministre des affaires étrangères, de la coopération, de l’intégration africaine et des Nigériens à l’extérieur, a tout d’abord condamné les caricatures et films injurieux à l’endroit de l’Islam qui étaient à l’origine des violences de ces derniers jours dans les pays musulmans.  Il a aussi condamné l’attaque meurtrière perpétrée contre le consulat américain de Benghazi, en Libye.  Passant ensuite au thème de la soixante-septième session, il a déclaré que l’anticipation était le meilleur moyen pacifique de prévenir les conflits et différends internationaux.  Pour ce faire, des mécanismes de régulation de l’économie mondiale doivent être mis en place avec pour objectif, entre autres, la fin de l’hégémonie du capital financier et de l’échange inégal.  M. Bazoum a estimé que la fin de l’hégémonie du capital financier permettrait d’orienter les ressources financières disponibles vers des investissements dans l’économie réelle tandis que la fin de l’échange inégal permettra aux pays producteurs, comme le Niger, d’en tirer meilleur profit.

 

C’est ainsi que le Niger a mis en place le Programme pour la renaissance du Niger, le Plan de développement économique et social 2012-2015 (PDES) et l’Initiative 3N qui a pour slogan « Les Nigériens nourrissent les Nigériens ».  Le Niger convie d’ailleurs ses amis à une réunion à Paris les 13 et 14 novembre prochain pour débattre du financement du PDES.  Sur un autre plan, le Ministre a souhaité que le printemps arabe permette aux peuples de ces pays d’avoir un avenir meilleur.  La situation au Mali, a affirmé le Ministre, constitue une grave menace pour la sécurité et la stabilité des pays membres de la CEDEAO ainsi que des pays du champ (Niger, Mali, Algérie et Mauritanie).  Si les djihadistes ne sont pas arrêtés, ils s’attaqueront immédiatement à l’Europe et au monde entier, a averti M. Bazoum.  Par conséquent, le Conseil de sécurité doit prendre en charge la crise malienne en vue de restaurer un Mali uni, démocratique et laïc.


Source

Déclaration

Vidéo

Sessions précédentes

  • S.E. M. Kalla Ankourao
    Ministre des affaires étrangères, de la coopération et de l’intégration régionale
  • S.E. M. Ibrahim Yacoubou
    Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale
  • S.E. M. Mahamadou Issoufou
    Président
  • S.E. Mme Aïchatou Boulama Kané
    Ministre des affaires étrangères
  • S.E. M. Mahamadou ISSOUFOU
    Président
  • S.E. M. Mohamed Bazoum, Deputy
    Premier Ministre
  • S.E. M. Mahamadou Issoufou
    Président
  • S.E. M. Lieutenant-General Salou Djibo
    Président
  • S.E. Mme Aichatou Mindaoudou
    Ministre des affaires étrangères